Période 2014-2020 : L’Union Européenne mettra à la disposition du Mali plus de 400 milliards de FCFA

A la faveur de la 2ème réunion internationale de suivi de la conférence internationale  des donateurs pour le développement du Mali, l’Union Européenne a promis qu’elle mettra à la disposition du Mali, pour la période 2014-2020, plus de 400 milliards de FCFA.  Le Premier ministre Oumar Tatam Ly qui présidait la rencontre, a souligné que ces fonds qui seront mis à la disposition de notre pays seront bien utilisés.

oumar tatam ly premier ministre malien

C’est le siège de la commission de l’UE qui a accueillie, dans la semaine,  cette 2ème réunion internationale de suivi de la conférence des donateurs pour le développement du Mali. Dès le début des travaux,  les délégations ont salué le retour du Mali à l’ordre constitutionnel. Une situation qui met à l’aise la communauté internationale pour soutenir les efforts de l’Etat malien. C’est pourquoi, l’UE a annoncé qu’elle mettra à la disposition du Mali pour la période 2014- 2020, plus de 400 milliards de FCFA. Une enveloppe qui sera repartie sur quatre(4) secteurs correspondant aux priorités du Mali. Il s’agit : de la Réforme de l’Etat ; la Consolidation de la Paix ; la Sécurité Alimentaire ; l’Education et la Construction de l’Axe Routier reliant Gao et Kidal jusqu’à la frontière Algérienne. Et la France souhaite que cette mobilisation des donateurs se poursuive.

 

 

Le Premier ministre, Oumar Tatam Ly, a rassuré les donateurs que l’Etat malien mettra tout en œuvre pour la traçabilité des fonds qui seront mis à sa disposition. Ainsi, il a également rappelé aux donateurs les efforts déployés par le Gouvernement depuis l’installation de son équipe. Il s’agit entre autres : de la restructuration de la commission dialogue et paix par l’existence d’une commission vérité, justice et réconciliation qui aura 4 axes principaux de travail(le droit à la verité, le droit à la justice, le droit à la réparation et en fin le droit à la dignité…

Aliou Agmour Touré             

SOURCE: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *