Performances des banques et établissements financiers du Mali – Plus de 49 milliards de Fcfa de bénéfice en 2016 – Le trio de tête : BOA, BDM et BNDA

Selon les chiffres rendus publics par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao), les banques et établissements financiers de l’Union monétaire ouest africaine (Umoa) ont réalisé plus de 433 milliards de Fcfa de bénéfice et ont versé ainsi dans les caisses du Trésor public des pays de l’espace communautaire, au titre de l’Impôt sur le bénéfice, un peu plus de 60 milliards de nos francs. Pour le Mali, les performances réalisées concernent les 13 banques en activité dans le pays, auxquelles il a été ajouté les bilans et comptes de résultats de trois établissements financiers.

En fascicule de la Bceao, dont nous détenons copie, reproduit les bilans et comptes de résultats des banques et établissements financiers de l’Union monétaire ouest africaine (Umoa) au 31 décembre 2016. Il s’agit exactement des bilans et comptes de résultat de 117 banques et 14 établissements financiers.

De façon méthodique, le document expose, pour chaque pays de l’Umoa, le bilan des banques et établissements financiers sur les trois dernières années, à savoir 2014, 2015 et 2016.

Il ressort de ces résultats, que l’ensemble des banques et établissements financiers de l’Umoa ont réalisé, en 2016, un bénéfice de 433 milliards 312 millions de Fcfa, contre 323 milliards 151 millions de Fcfa l’année précédente (2015), soit une augmentation de 110 milliards 161 millions de Fcfa. Pour l’année 2014, le bénéfice réalisé était de 292 milliards 978 millions de Fcfa, soit une hausse de 30 milliards 173 millions de nos francs entre les deux années. C’est la preuve de la vitalité des banques et établissements financiers de l’Umoa qui ont fait progresser leur bénéfice de 140 milliards 334 millions de Fcfa sur les trois années concernées, soit de 2014 à 2016. Un bond énorme, qui cache cependant une disparité entre les performances réalisées par les banques et établissements financiers, selon le pays membre de l’Umoa.

En effet, comme il fallait s’y attendre, la Côte d’Ivoire, première puissance économique de l’Union économique et monétaire e l’Afrique de l’ouest, maintient le cap au niveau de l’activité bancaire en s’adjugeant la première place avec un bénéfice de 151 milliards 733 millions de Fcfa réalisé par ses banques et établissements financiers en 2016, contre 125 milliards 566 millions de Fcfa en 2015 et 100 milliards 675 millions de nos francs en 2014.

Le Sénégal arrive en 2è position avec 76 milliards 985 millions de Fcfa en 2016, 49 milliards 893 millions de Fca en 2015 et 41 milliards 292 millions de Fcfa en 2014.

Le Togo, classé 4è jusqu’en 2015, prend finalement, en 2016, la 3è place que le Mali occupait jusqu’alors. En effet, les banques et établissements financiers du Togo ont réalisé un bénéfice de 53 milliards 301 millions de Fcfa. Un bond énorme puisqu’en 2014, le bénéfice global était à 15 milliards 356 millions de Fcfa.

13 banques et 3 établissements financiers du Mali

Les 13 banques et établissements financiers du Mali ont réalisé ensemble, en 2016, un bénéfice de 49 milliards 301 millions de Fcfa selon les résultats publiés par la Bceao. Ce qui leur vaut la 4è place, après avoir été 3è jusqu’en 2015.

Le Burkina Faso pointe à la 5è place avec un bénéfice de 64 milliards 201 millions de nos francs en 2016, contre 54 milliards 189 millions de Fcfa en 2015 et 50 milliards 732 millions de Fcfa en 2014.

Les banques et établissements financiers du Bénin se classent 6è avec un bénéfice de 19 milliards 023 millions de nos francs en 2016, 16 milliards 315 millions en 2015, mais 28 milliards 312 millions en 2014.

Le Niger, 7è arrive tout juste avant la Guinée Bissau. Les banques et établissements financiers des deux pays ont réalisé respectivement 16 milliards 188 millions et 2 milliards 580 millions en 2016 ; 22 milliards 264 millions et 9 milliards 971 millions en 2015 ; 17 milliards 399 millions et 894 millions en 2014. Mais il faut préciser que pour les performances enregistrées au Mali, notamment un bénéfice de 49milliards 301 millions de Fcfa, les établissements financiers n’y ont contribué qu’à hauteur de 329 millions de Fcfa de bénéfice. Cela concerne trois sociétés : le Fonds de garantie du secteur privé (Fgsp) : 255 millions de Fcfa ; le Fonds de garantie hypothécaire du Mali (Fghm) : 55 millions e Fcfa et Safca-Alios Finance dont les chiffres ont été déclarés non disponibles pour 2016 mais dont le bénéfice de 49 milliards de francs Cfa de l’année précédente (2015) apparaît dans la globalisation du bénéfice.

Pour les banques, le champion en ce qui concerne le bénéfice réalisé en 2016, c’est la Bank of Africa (Boa) avec 9 milliards 403 millions. L’année précédente, elle était troisième avec 7 milliards 126 millions, derrière respectivement la Banque de développement du Mali (Bdm) qui avait réalisé un bénéfice record de 13 milliards 920 millions de Fcfa et la Banque nationale de développement agricole (Bnda) avec 7 milliards 973 millions de Fcfa.

Pour l’année 2016, la Bdm arrive avec un bénéfice de 9 milliards 001 million de Fcfa, suivie de la Bnda avec un bénéfice de 8 milliards 024 millions de nos francs. Suivent successivement : Ecobank (6 milliards 020 millions) ; la Banque malienne de solidarité (Bms) : 4 milliards 692 millions ; La Banque pour le commerce et l’industrie (Bci) : 2 milliards 883 millions ; la Banque commerciale pour le Sahel (Bcs) : 2 milliards 706 millions ; la Banque sahélo-saharienne pour l’investissement et le commerce (Bsic) : 2 milliards 304 millions ; Cauris bank international (Cbi) : 2 milliards 049 millions ; la Banque international pour le commerce et l’industrie (Bicim) : 1 milliard 781 millions ; la Banque internationale pour le Mali (Bim) : 109 millions ; la Banque Atlantique et Orabank n’ont pas réalisé de bénéfice en 2016, selon leur bilan.

Pourtant, en 2015, le bénéfice de la Banque Atlantique était de 3 milliards 633 millions contre 2 milliards 527 millions en 2014. Pour Orabank, aucun bénéfice n’a été signalé sur les trois années.

Résultats des filiales des banques maliennes dans les autres pays

Il convient de signaler que les résultats enregistrés par les agences ouvertes par la Bdm et la Bms dans les autres pays de l’Umoa y sont pris en compte et non dans le bilan global des banques du Mali. Toutefois, au niveau des différents groupes bancaires, il peut y avoir un bilan intégrant les performances de l’ensemble des filiales.

Certainement que nous aurons l’occasion de revenir sur d’autres aspects de ces bilans qui recèlent d’informations intéressantes pour cerner les performances de chaque banque de la place.

                 Amadou Bamba NIANG

Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *