Passation des marchés publics : Le décret n°09-2013 et l’arrêté N°09-1969 du 06 août 2009 relus

Organisé par l’Autorité de régulation des marchés publics et de la délégation de service public (Armds), un atelier de restitution des travaux de relecture du décret n°09-2013 et de l’arrêté N°09-1969 du 6 août 2009 s’est tenu au Centre international de conférence de Bamako.

 ministres Finances Mme Bouaré Fily Sissoko Budget Madani Touré

Cet atelier de haut niveau a rassemblé tous les principaux acteurs évoluant dans le domaine de la passation, de l’exécution   et de toutes les procédures liées aux marchés publics. Selon le  président de l’Armds, Amadou Santara, cet atelier  s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la gestion des finances publiques dans notre pays et singulièrement, dans le cadre de l’Appui budgétaire général.

 

 

A en croire le président Santara, l’usage quotidien du Code des marchés publics et son arrêté d’application par les acteurs de la commande publique, l’évaluation du système national de passation des marchés en 2011 à travers le Plan d’action gouvernemental pour l’amélioration et la modernisation de la gestion des finances publiques, Phase II (Pagam-Gfp II) et les observations faites au cours des sessions de formation par les opérateurs économiques et les missions de supervision des projets d’investissement financés sur les ressources extérieures, ont  relevé des insuffisances et des faiblesses dont les délais ont été assez longs dans les passation des marchés.

 

 

 

Quant au représentant de la Banque mondiale,  Pierre Kamano, il a félicité l’Autorité de régulation des marchés publics et de délégation de service public  et le gouvernement malien pour avoir pris cette initiative très opportune  qui s’inscrit dans le cadre de la satisfaction des déclencheurs de l’aide budgétaire générale. Pour lui,  cette étude participe aussi à l’exécution de l’étude déjà faite et qui s’intitule : «L’exécution d’investissement dans les Etats membres de l’Uemoa pour un meilleur impact sur le développement».

 

 

 

Il  a profité de cette occasion pour  saluer les efforts faits par les différentes Commissions et  qui ont abouti à l’élaboration de ces deux projets de textes dont un décret et un arrêté.

Pour sa part, le ministre de l’Economie et des Finances, Mme Bouaré Fily Sissoko, a affirmé que le gouvernement malien est honoré par la tenue de cet atelier. Selon elle, ce processus  de relecture  de décret et de l’arrêté se situe dans le contexte  de partenariat que le gouvernement malien entretient avec ses partenaires au développement.

 

 

 

Elle a par ailleurs  affirmé que la passation de service public constitue    un point  clé de passation de la chaîne d’exécution des dépenses publiques. Avant d’ajouter  que la réussite de cet atelier sera le précurseur de l’ensemble des résultats que le gouvernement malien peut obtenir en matière de capacité d’accroissement des entreprises et structure étatique et non étatique.

Arouna SISSOKO, (Stagiaire)

 

SOURCE: Le Débat
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *