Orange-Mali lance “kunafoniw” : Des informatiques utiles de la vie courante à portée de main

L’opérateur global de communication au Mali Orange-Mali ne cesse d’innover et de multiplier ses services à l’intention de ses 13 millions de clients.  Il vient d’ajouter une autre corde à son arc : en lançant un nouveau service dénommé “Kunafoniw” qui offrira à ses clients un accès en langues locales et à canaux multiples à des informations publiques utiles de la vie courante. Le lancement de ce nouveau produit a eu lieu le jeudi 7 février 2019 à l’hôtel Radisson sous la présidence du représentant du gouverneur du district de Bamako en présence du directeur adjoint d’Orange-Mali et des représentants de la Fondation Aga Khan, de HNI et de l’USAID.

Le service “Kunafoniw” (informations en bamanankan) permet aux clients mobiles d’Orange-Mali et autres d’accéder, à tout moment et partout, à des informations utiles et fiables (en langues locales et à canaux multiples) de la vie courante comme la santé, le foncier, l’agriculture, eau-hygiène-assainissement, planning familial, secourisme, micro finance.

Qui plus est, l’utilisation du service est gratuite à condition que le client ait 200 FCFA dans son compte principal. Il est destiné à diverses cibles comme les partenaires techniques et financiers, les parties prenantes, le personnel, les clients d’Orange-Mali, le grand public. Le service est accessible via un appel téléphonique au 37 321. Premier du genre au Mali, le service “Kunafoniw”, selon les responsables d’Orange-Mali, est offert par Orange en partenariat avec HNI (Human Network International).

Dans la mise en œuvre du service “Kunafoniw”, HNI est également en partenariat avec 4 ONG pour la création de messages portant sur les thématiques essentielles telles que la micro finance (avec le partenaire Mercy Corps), la santé avec le projet USAID Kènèya Jèmu kan, l’éducation, le genre, le wash et la sécurité avec le Projet d’appui à l’éducation en situation d’urgence (USAID EESA) et le module de formation des agents de santé communautaire.

La représentante-pays de HNI et Viamo au Mali, Mona Algherbawi, s’est réjouie du lancement du service “Kunafoniw”. Car leur rêve est de voir un monde où chacun aurait accès à l’information dont il a besoin pour prendre des décisions qui lui permettent de mener une vie saine et prospère. Elle s’est appesantie sur le cas de Zainab, une femme de Ménaka, très peu scolarisée et qui ne parle que le tamasheq. Avec son statut, comment cette femme peut-elle accéder à des informations fiables sur la gestion budgétaire, les méthodes efficaces de planification familiale dans sa zone ?

A l’image de Zainab, la plupart des Maliens ont des options très limitées pour avoir des réponses à leurs questions aux moments où ils en ont vraiment besoin. Zainab qui n’a pas accès à l’Internet dispose d’un téléphone simple. Avec son portable contenant une carte SIM Orange, Zainab peut appeler au 37 321 (service Kunafoniw) pour choisir la thématique et le message qui répond à son besoin d’information en langues locales n’importe où, n’importe quand et de façon complètement gratuite.

Cette solution a été développée par HNI et Viamo dans 16 pays en Afrique et en Asie avec plus de 60 millions d’appels et 10 millions d’utilisateurs et plus de 32 millions de messages. Elle a espéré que dans les mois à venir, d’autres thématiques comme l’agriculture, la nutrition, la cohésion sociale, les actualités, entre autres, seront ajoutées.

“Pour développer des messages de bonne qualité, nous travaillons avec nos partenaires du secteur et des agences gouvernementales spécialistes qui ont l’expérience pourdévelopper un contenu précis, adapté au contexte local et aligné sur les priorités nationales. Au Mali, nous attendons encore plus de réussite grâce à notre partenariat avec Orange qui a la couverture géographique la plus vaste et la fidélité de 13 millions d’abonnés. Notre souhait c’est d’atteindre des millions de Maliens avec ce service d’informations importantes”, a-t-elle indiqué.

A ses dires, c’est Orange qui contribue aux frais de communication pour rendre le service complètement gratuit à ses abonnés. “Et l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) a financé le développement de la plupart des messages sur le service jusqu’à présent, notamment dans les domaines les plus populaires sur notre service globalement, la santé et l’éducation. Nos partenaires du contenu, Kènèya Jèmu Kan, Camris International, Mercy Corps, la Fondation Aga Khan ont sponsorisé le développement des messages de qualité sur le service”, a-t-elle expliqué.

Le représentant de la Fondation Aga Khan a salué les partenaires dans la réalisation du service qui, a-t-il espéré, permettra de limiter les dépenses de ses utilisateurs dans la recherche de l’information.

Le directeur général adjoint d’Orange-Mali, British Salif Diakité, dira que le lancement du service “Kunafoniw” confirme l’engagement volontaire de sa société à accompagner les autorités maliennes dans l’amélioration des conditions de vie des Maliens. Orange-Mali est l’opérateur global de communication au Mali avec près de 13 millions de clients, plus de 1000 employés, plus de 35 000 emplois indirects et une contribution à hauteur de 4,9 % au PIB du Mali.

Orange-Mali a largement contribué à “rapprocher” les Maliens, en développant l’accès au téléphone et en participant au désenclavement des régions avec près de 17 000 villages couverts aujourd’hui. Orange-Mali est membre du Consortium des opérateurs pour la construction du nouveau câble sous marin en fibre optique ACE (African coast to Europe) de 17 000 km. Avec ses services innovants, il se positionne comme l’opérateur qui contribue le plus et le mieux au développement socioéconomique du Mali.

Pionnière de la responsabilité sociale d’entreprise au Mali, Orange-Mali a mis en œuvre une véritable politique d’accompagnement du gouvernement et de la société civile en matière de lutte contre l’exclusion, la pauvreté et de soutien aux populations les plus défavorisées.

  Siaka Doumbia

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *