Office du Niger : Seconde évaluation du contrat-plan 2014 – 2018

La 2ème réunion du Comité de suivi du contrat plan 2014-2018 s’est tenue le Mardi 30 Juin 2015 dans la salle de conférence de la DFM du Ministère de l’Agriculture. C’était en présence de M. Ilias Goro PDG de l’office du Niger, de M. Sidiki Traoré Président du comité de suivi du contra plan et de plusieurs acteurs du monde agricole.

 

Les points inscrits à l’ordre du jour étaient entre autres : l’adoption du procès verbal de la première réunion ; le point d’exécution des recommandations de la précédente réunion ; le rapport sur l’exécution du contrat plan au second semestre 2014 et les questions diverses.

Dans ses mots  de bienvenue, le PDG de l’Office du Niger, M. Ilia Goro a  salué la participation de tous les acteurs du processus d’élaboration du contrat-plan 2014 -2018. Ce Contrat plan entre l’Etat, l’Office du Niger et les exploitants agricoles pour la période 2014 – 2018, tout comme les précédents, a pour  but  de contribuer à l’atteinte de la sécurité alimentaire et à la lutte contre la pauvreté au Mali, par une croissance économique accrue avec l’ambition  de faire de l’Office du Niger un agropole.

Le président du comité  de suivi de la mise en œuvre du contrat-plan M. Sidiki Traoré  a, pour sa part, souligné  que cette réunion s’est tenue  à un moment où l’Office du Niger est sur une dynamique de croissance  de la production et de la productivité par l’accroissement des superficies en SRI, l’amélioration de la gestion de l’eau, la création des centres ruraux  de prestations mécaniques…

Aussi d’ajouter que les défis pour cette zone sont immenses. Les difficultés existent toujours malgré sa position d’entreprise offrant un avantage comparatif quant au financement des activités. «Toutes choses  qui nous interpellent  sur la nécessité de trouver des solutions durables en faveur de l’Office du Niger », a indiqué M. Traoré avant de rappeler les efforts consentis par l’Office. Les travaux d’aménagement de 390 ha à Ziranikoro pour un montant d’1.123.650.000FCFA constituent une parfaite illustration.

T Coulibaly

 Source: La Sentinelle
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.