Office central de lutte contre l’enrichissement illicite : Les membres prêtent serment

Les membres de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI) ont prêté serment, hier jeudi 1er juin 2017, devant la Cour Suprême.

membres office central lutte contre enrichissement illicite oclei prete serment

En prêtant serment, les jurés ont fait la promesse d’assurer correctement les charges inhérentes à l’exercice de leur fonction. La cérémonie officielle de prestation de serment était présidée par le Président de la Cour suprême, NouhoumTapily, en présence de plusieurs personnalités.

 

Créé par l’Ordonnance n°2015-032/P-RM du 23 septembre 2015, l’Office central de Lutte contre l’Enrichissement illicite est une Autorité administrative indépendante dotée de l’autonomie financière. Il procède de la volonté de l’État de mener une lutte efficace et coordonnée contre l’enrichissement illicite tant à l’intérieur du Mali qu’à l’extérieur. L’Office est dédié spécifiquement à la prévention et à la lutte contre l’enrichissement illicite. Il entend œuvrer ainsi à l’instauration d’une gouvernance saine, juste et transparente. Il touche directement au patrimoine des assujettis sur la base de la déclaration et du contrôle de leurs biens.

Rappelons que les membres de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite ont été nommés par décret pris en Conseil des Ministres le 10 mars 2017. Ils sont au nombre de douze. Cette nouvelle structure est chargée de contribuer à la lutte contre l’enrichissement illicite.

Au cours de cette cérémonie, dix membres de l’Office ont prêté serment, devant la Cour suprême. Il s’agit du Président Moumouni Guindo, Djibril Kané, Mme Bakayoko Fanta Camara dite Dioukha ( des Magistrats) qui ont été désignés par le Président de la République ; Oumar Wagué, choisi par le Ministre de l’Economie et des Finances; Ibrahim Abdoulaye Maïga, Communicateur désigné par la Haute Autorité de la Communication (HAC) ; Mme Coulibaly Awa Samaké, Expert-comptable a été choisie par l’Ordre des Experts comptables du Mali ; le Commissaire divisionnaire de Police judiciaire Mohamed Ali Awaissoun, et le Capitaine de Gendarmerie Djibril Sogoba, tous deux désignés par le Ministre de la Justice, sur proposition de son Collègue de la Sécurité; Amadou Malet, Représentant du Conseil national de la Société civile ;  Oumar Daouda Traoré, désigné par la Commission nationale des Droits de l’Homme.

Néné Traoré, choisi par le Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) et Yoro Diallo, Spécialiste en passation des marchés publics, désigné par l’Autorité de Régulation des Marchés publics et Délégations de services (ARMDS), étaient absents à la cérémonie.

Précise-t-on, leur mandat est de quatre ans renouvelable une fois.

En effet, la mission principale de l’OCLEI est de mettre en œuvre l’ensemble des mesures de prévention, de contrôle et de lutte envisagées au plan national, sous-régional, régional et international pour une lutte efficace et coordonnée contre l’enrichissement illicite. A cet effet, il est chargé, entre autres, d’assurer, dans le respect des compétences propres à chacune des structures concernées, une coopération efficace et la concertation des autorités nationales directement ou indirectement concernées par la lutte contre l’enrichissement illicite; de recevoir toute information utile nécessaire à l’accomplissement de sa mission, notamment celles communiquées par les organes de contrôle et d’inspection ainsi que des Officiers de police judiciaire ; de demander aux assujettis ainsi qu’à toute autre personne physique ou morale , des informations détenues par eux et susceptibles d’enrichir les éléments justifiant la saisine des autorités judiciaires compétentes; de centraliser les informations nécessaires à la détection et à la prévention des faits d’enrichissement illicite; de susciter et de promouvoir au sein des institutions et des organismes publics et parapublics des mécanismes destinés à prévenir, détecter et faire réprimer l’enrichissement illicite ; de recevoir les réclamations, dénonciations et plaintes des personnes physiques ou morales se rapportant à des faits d’enrichissement illicite.

S’exprimant après la prestation de serment, le Président de l’OCLEI dira que lui et ses camarades vont accomplir la mission dévolue à l’Office avec dévouement et abnégation dans l’intérêt général des citoyens maliens.

Salimata Fofana

 

Source: LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *