Mme Togo Fatoumata Coulibaly : « j’ai eu plus de 212, 5 millions de FCFA dans la vente des uniformes du 8 mars »

Mme Togo Fatoumata Coulibaly commercante vendeuse vetements uniforme 8 mars

Mme Togo Fatoumata Coulibaly est une commerçante, qui vient tous les 8 mars et 31 juillet (journée panafricaine des femmes), pour vendre des pagnes au femmes, dans la cours du ‘’ Centre Aoua Keïta’’, sis à Bamakocoura-Bolibana. Votre journal s’est entretenu avec elle, le samedi 5 mars 2016. Pour Mme Togo, il y a plus de 10 ans qu’elle vient vendre des pagnes au Centre Aoua Keïta, et le constat est que l’engouement augmente d’année en année. Elle a indiqué qu’au-delà des Bamakoises, et des associations de femmes, les femmes rurales viennent aussi acheter des pagnes pour aller fêter le 8 mars. Généralement, les pagnes vendus poviennent de la Comatex-SA ou de la Société Batex-SA. A ses dires, cette année elle a vendu à la date du 5 mars, plus de 500 balles de pagnes en raison de 425.000 FCFA par balle soit plus de 212,5 millions de FCFA. Elle a estimé que 3 pagnes coûtent 4. 250 FCFA, et que la pièce coûte 8. 500 FCFA. Pour elle, le 8 mars a pour but l’autonomisation des femmes. Elle fera savoir que « de nos jours les femmes maliennes ont pris conscience qu’elles doivent travailler, et que c’est ce qui explique la créationdes organisation féminines. Les femmes ont de nous jours des unités de transformation des produits, toute chose qui était rare au paravent. De nos jours, beaucoup de femmes maliennes ont des unités de transformation des produits alimentaires, elles sont également dans les différents secteurs de l’entreprénariat ». Pour l’oratrice, au cours du 8 mars les femmes doivent montrer leur ingéniosité, leur savoir-faire, en un mot elles peuvent être autonomes.

« Je demande aux femmes de continuer leur combat pour leur autonmisation. Ce n’est pas facile, mais elles ne doivent pas se décourager. Je souhaite bonne fête de 8 mars à toutes les femmes du Mali et d’ailleurs », a-t-elle conclu.

B. Bouaré

Source: Delta News

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *