Ministère économie/finances : Des enseignants manifestent leur ras-le-bol

Une incurie administrative règne depuis janvier 2017 au ministère de l’économie et des finances  à cause des intérêts égoïstes des agents du Budget régional de Bamako et leurs collaborateurs du Service de contrôle financier.

Mamadou Hady Traoré secrétaire général ministère Economie numérique information communication memic conference conseil administration rencontre agence malienne presse publicite amap

Ce faisant, les enseignants  des collectivités territoriales relevant de deux académies d’enseignement de Bamako manifestent leur mécontentement et amertume à l’encontre des agents du Budget régional de Bamako et ceux du Service de contrôle financier. Car les dossiers de rappels de 2013, 2014, 2015 et 2016  des enseignants des collectivités territoriales  dorment dans les tiroirs de ces deux services respectifs  à cause des dissensions régnant entre les  agents desdits services. Il s’agit des dossiers relatifs aux rappels  des enseignants du Lycée Massa Makan Diabaté de Bacodjicoroni et ceux du Lycée Askia Mohamed.

Les enseignants relatent que la nature des rappels est de deux ordres : soit les rappels relatifs à un avancement par voie de formation, soit les rappels concernant certains tests pédagogiques pour accéder aux grades de professeur titulaire et de professeur principal. Les enseignants signalent qu’ils courent derrière leurs dossiers de rappels datant des années : 2013, 2014, 2015 et 2016 auprès des agents du Budget régional de Bamako et de ceux du service de contrôle financier depuis janvier 2017, sans succès.

Face à cette incurie administrative, nous avons rapproché le Directeur du Budget régional de Bamako, Monsieur Koman Coulibaly qui se targue en confirmant l’inexistence des dossiers  de rappels dans ledit service. Il ajoute que les dossiers de rappels ne sont plus d’actualité,…

Par ailleurs, le Directeur adjoint du Service de contrôle financier, Monsieur Dembélé rétorque qu’il y a des dossiers relatifs aux rappels des enseignants des collectivités relevant de deux académies d’enseignement de Bamako. Le Directeur adjoint confirme que les agents du Service de contrôle financier manquent de confiance à l’égard des agents du Budget régional de Bamako, d’où la raison fondamentale de rejet sempiternel des dossiers provenant dudit Budget…

Et les enseignants qualifient les agents du Budget régional de Bamako et ceux du Service de contrôle financier : incompétents, irresponsables  et prévaricateurs. Car l’administration  ne doit pas être paralysée à cause des intérêts égoïstes de certains administrateurs mégalomaniaques et véreux.

Par conséquent, les enseignants sollicitent l’intervention personnelle du ministre de l’économie et des finances Dr. Boubou Cissé afin d’endiguer cette incurie administrative régnant depuis fort longtemps au Budget régional de Bamako et au Service de contrôle financier. Sans quoi, ils entreprendront dès la rentrée prochaine des classes tous les moyens légaux pour obtenir  leurs rappels.

À  suivre.

Balla FOFANA

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *