MIE A LA REUNION ANNUELLE DES SERVICES DES ROUTES 2019 : “2020 sera une année charnière tant sur le plan de la construction routière que sur le plan de l’entretien routier”

Délocalisée à Sikasso, Capitale du Kénédougou, la réunion annuelle des services des routes s’est ouverte hier sous la présidence du ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Mme Traoré Seynabou Diop. De vastes chantiers de constructions routières et d’achèvements sont annoncés courant 2020.

La réunion annuelle des services des routes demeure un cadre privilégié de concertation pour faire le bilan des réalisations de l’année qui s’achève et d’envisager les actions à mener avec réalisme et méthode au cours de la nouvelle année qui s’annonce. Pour mieux orienter ce schéma, le département a pris la décision de délocaliser cette importante rencontre des acteurs des routes. Aux côtés du ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Mme Traoré Seynabou Diop, étaient présents à l’ouverture de ces travaux de trois jours de Sikasso, le représentant du président de la Commission travaux publics, domaines, habitat et transports de l’Assemblée nationale, Seydou Traoré, des partenaires techniques et financiers, le maire de la Commune urbaine de Sikasso.

Le ministre Mme Traoré Seynabou Diop a invité les participants à relever les insuffisances, sans complaisance, qui doivent être corrigées à l’effet de faire des propositions concrètes concernant les actions projetées en vue de prendre en charge, à temps, les préoccupations de nos concitoyens. Pour ce faire, elle a exhorté les acteurs des routes à aller à l’écoute permanemment des populations, des élus et des usagers de la route.

Bilan routier 2019

Le MEI a profité de l’occasion pour faire le bilan des travaux routiers 2019. Il s’agit, entre autres : de l’achèvement des travaux d’aménagement en 2×2 voies de la route Bamako-Koulikoro, l’achèvement des travaux de construction et de bitumage de la route Bénéna-Mandiakuy, l’achèvement de la route Yanfolila-Kalana, l’achèvement de la route Tamani-Barouéli, l’achèvement des travaux de construction du pont de Kayo sur le fleuve Niger à Koulikoro et celui de Dioïla et leurs voies d’accès, l’achèvement de la route Kangaba-Dioulafoundo-Frontière Guinée, l’achèvement des travaux d’aménagement de 445 km de pistes rurales dans les régions de Koulikoro et de Sikasso dans le cadre du Projet d’amélioration de l’accessibilité rurale (PAAR).

S’y ajoutent le lancement et la poursuite des travaux d’aménagement en 2×2 voies de la Tour de l’Afrique-Yirimadjo-3e pont de Bamako, le lancement et la poursuite des travaux de réhabilitation/renforcement du tronçon Kati-Didiéni long de 150 km, le démarrage des travaux de construction et de bitumage de la route Kwala-Mourdiah-Nara (section1 : Kwala-Kaloumba et section 2 Kaloumba-Nara), le lancement des travaux de construction d’un échangeur, d’un viaduc et l’aménagement de 10 km de voiries urbaines dans la ville de Sikasso.

Entretien routier

S’agissant du programme d’entretien routier, le département, pour l’année 2019, a procédé à l’entretien de 8035 km dont 5462 km de routes revêtues (soit 67,98 %), 1017 km de routes en terre (soit 12,66 %) et 1 556 km de pistes rurales (soit 19,36 %).

“Si des résultats encourageants ont été enregistrés, le chemin reste encore long pour doter notre pays d’infrastructures routières adaptées et de qualité. En effet, nous recevons des sollicitations de plus en plus fortes de nos concitoyens qui exigent des infrastructures routières offrant les meilleurs niveaux de service. C’est pourquoi, je saisis cette occasion qui m’est offerte pour inviter instamment la direction nationale des routes, la direction générale de l’Autorité routière, la direction générale de l’Ageroute et l’ensemble de tous les services intervenant dans le secteur des routes à plus de rigueur et de proactivité dans l’exécution et le suivi des travaux”, a conseillé Traoré Seynabou Diop.

“Cette occasion me parait également opportune pour inviter solennellement les populations bénéficiaires dans le cadre de la veille citoyenne à donner le meilleur d’elles-mêmes pour la réussite des projets d’infrastructures routières”, a-t-elle ajouté.

Perspectives

En vue de faire face aux nombreux défis routiers, le ministre Diop a annoncé un programme robuste de constructions routières et d’entretien routier. “L’année 2020 sera une année charnière en ce qui concerne nos méthodes d’intervention tant sur le plan de la construction routière que sur le plan de l’entretien routier. A cet égard, les efforts de 2019 en matière de développement et de maintenance des infrastructures routières seront poursuivis et amplifiés”, a-t-elle annoncé.

Il s’agira, entre autres : la poursuite et/ou l’achèvement des travaux démarrés en 2019, le lancement des travaux de construction et de bitumage de la route Bourem-Kidal, le lancement des travaux de construction et de bitumage de la section Sévaré-Boré de la route Sevaré-Gao, le démarrage des travaux de construction et de bitumage de la section Mourdiah-Nara, le démarrage des travaux d’aménagement de 100 km de pistes rurales dans les cercles de Bougouni et de Kolondiéba, la reprise des travaux de bitumage de la route Gomacoura-Leré et Léré-Niafunké et de la route Macina-Diafarabé et la poursuite de l’aménagement de 547 km de pistes rurales dans le cadre du PAAR, phase II ainsi que le démarrage du processus des phases III et IV.

En matière d’entretien routier, dans le souci de maintenir le trafic sur les axes routiers en toutes saisons et de renforcer le confort des usagers, le département envisage d’augmenter le taux d’entretien par rapport à l’année 2019.

Haro sur la corruption

Par ailleurs, Mme Traoré Seynabou Diop a invité l’ensemble des acteurs en charge de la commande publique, à avoir comme seules règles dans leurs analyses des offres et surtout dans leurs propositions d’attribution des marchés et contrats, l’équité, la transparence, l’impartialité et la célérité. “Nous devons mettre fin au népotisme, au clientélisme et au retard dans l’exécution des travaux. Nous devons rechercher constamment la performance et l’action sur le terrain”, conseillera-t-elle. ….Lire la suite sur Aumali

Ousmane Daou, depuis Sikasso

Source: L’Indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *