Mali : « Le FMI soutiendra dans sa totalité le programme économique du Mali »

C’est ce qu’a déclaré M. Abebe Aemro Sélassié, Directeur du département Afrique du Fonds Monétaire International (FMI), lors de sa sortie d’audience du jeudi dernier à Bamako, où il a été reçu par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta.

Monsieur Sélassié accompagné de la Chef de mission et de membres de son staff est à sa première visite au Mali. Au cours des discussions avec le Président de la République, il a surtout été question du programme économique du Mali en matière de santé, éducation et infrastructures. Le programme du FMI est en passe de prendre fin dans notre pays.
A cette occasion,  M Sélassié a salué la bonne coopération entre son institution et notre pays, et les échanges fructueux qu’il venait d’avoir avec le chef de l’Etat. Aussi, l’expert informe sur la nécessité de  prendre de nouveaux engagements afin de pouvoir apporter leur appui pour la poursuite du programme pour le développement économique du Mali.
« Nous avons eu au cours de cette audience des discussions très utiles avec Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, président de la République, Chef de l’Etat, et avec le ministre en charge des Finances. Le FMI soutiendra dans sa totalité le programme économique du Mali. Nous devons prendre de nouveaux engagements afin de pouvoir apporter notre appui pour la poursuite du programme pour le développement économique du Mali » » a déclaré le Directeur du département pour l’Afrique du FMI.
Avant de préciser qu’il y a trois ou quatre objectifs qui ont été déjà identifiés par le gouvernement du Mali. « Vous savez, ce que nous recherchons tous, c’est la stabilité macro-économique du pays, mais également de pouvoir accompagner le gouvernement du Mali dans son programme de réforme afin de pouvoir amener une forte croissance inclusive pour tous », a-t-il dit.
Aussi, il a dégagé des perspectives. « Et nous avons vu que le gouvernement est en pouvoir de générer des ressources afin de pouvoir prendre en charge des secteurs comme l’éducation, la santé, les infrastructures. Nous allons aussi aider le gouvernement du Mali afin de pouvoir renforcer davantage le capital humain et physique du pays pour une croissance beaucoup plus inclusive pour tous », a indiqué M. Sélassié.

Mahamane Maïga

Lejecom

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *