Mali-FMI : Accord préliminaire sur la première revue du nouveau programme économique et financier du Mali soutenu par la FEC du FMI

Bamako, 30 novembre (AMAP) Le gouvernement du Mali et le Fonds monétaire international (FMI) ont trouvé un accord préliminaire sur la première revue du nouveau programme économique et financier du Mali soutenu par la facilité élargie de crédit (FEC) du FMI, sous réserve de l’approbation par la Direction et le Conseil d’administration du FMI,  a constaté l’AMAP.

Le nouveau programme a pour objectifs de préserver le cadre macroéconomique, de créer les conditions d’une croissance inclusive, vigoureuse et durable de manière à réduire la pauvreté, à stimuler la création de l’emploi en lien avec les objectifs du cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (CREDD 2019-2023) qui est le référentiel de l’ensemble des politiques publiques du Mali.

Les deux parties ont échangé sur le cadre macroéconomique, avec un accent particulier sur la gestion des finances publiques, la mobilisation des recettes et le mémorandum de politique économique et financière avant d’examiner l’exécution budgétaire en 2019 et les mesures sous-tendant le projet de loi de finances 2020.

« Le gouvernement du Mali s’est engagé à mettre en œuvre des reformes pour accroître la mobilisation des recettes, maîtriser les dépenses, renforcer l’exécution de la dépense publique et renforcer la gouvernance d’une manière générale » a déclaré le ministre délégué chargé du Budget Mme. BARRY Aoua Sylla.

« La mission du FMI et les autorités maliennes sont parvenues à un accord préliminaire sur la première revue du nouveau programme économique et financier du Mali soutenu par la FEC du FMI, sous réserve de l’approbation par la Direction et le Conseil d’administration du FMI. L’examen du dossier par le Conseil d’Administration du FMI est prévu pour début janvier 2020 » a déclaré le Chef de la mission du FMI, Mme Boriana Yontchevay.

Le déficit budgétaire de l’Etat devrait respecter le critère de convergence de l’UEMOA de 3,0% du PIB en 2019. Tous les critères de performances et les objectifs indicatifs du programme à fin septembre 2019 ont été presque respectés, ainsi que les repères structurels.

KM (AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *