L’OFFICE DU NIGER FACE AU DÉFICIT D’INVESTISSEMENT

Le cri de cœur du Doyen N’Tamom Assi

Le 27 novembre 2019, le stand du Mali au Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales d’Abidjan (SARA) 2019, le Délégué Général des Exploitants Agricoles de l’Office du Niger, Abdoulaye Daou, a reçu un visiteur « très » particulier.

 

Il s’agit du doyen N’Tamom Assi, un Malien du Soudan Français d’alors qui était un des Conseillers du grand panafricaniste, feu Felix Houphouët Boigny, en matière de développement rural. Vétérinaire de son état, N’Tamom Assi connait très bien l’Office du Niger pour avoir longtemps séjourné dans cette zone jusqu’en 1967, année à laquelle il a quitté le Mali pour revenir s’installer à Abidjan au bord de la Lagune Ebrié.

Ainsi, c’est un vieillard qui marche difficilement malgré l’aide d’une canne qui s’est présenté au stand du Mali à la recherche d’un cadre de l’Office du Niger avec lequel il voulait échanger. Ainsi le Délégué général des exploitants agricoles, Aboulaye Daou, lui a exposé le tableau évolutif de l’entreprise. A l’énoncé de chiffres comme ces moins de 140.000 ha aménagés sur près de 2.000.000 ha disponibles et cette moyenne de 100 fcfa de coût de production, notre doyen N’Tamom Assi est aussitôt entré dans une colère noire.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 20 DÉCEMBRE 2019

Par Daba Balla KEITA

Source : Nouvel Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *