L’INPS à l’avant-garde de la protection sociale : Une hausse de 5% des pensions!

Le conseil d’administration de l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS),   a tenu mardi 5 février, sa 88ème session ordinaire. L’ouverture des  travaux était présidée par Yacouba Katilé, Président du Conseil d’Administration et non moins secrétaire général de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM). Selon le PCA Katilé,  le projet de budget 2019, est arrêté en recettes à 182 665 516 095 francs CFA et en dépenses à 165 148 179 943 francs CFA avec une solde d’exploitation prévisionnelle de 17 517 336 152 francs CFA.

Examen et  adoption   du programme d’activités 2019,  du projet de budget 2019 et du programme d’activités de la   gestion déléguée de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO). Tels  étaient les points inscrits à l’ordre du jour de cette 88ème session du CA de l’INPS.

En prenant la parole, le PCA a tenu d’abord à adresser ses vœux les meilleurs à l’ensemble des membres du conseil pour la nouvelle année. Ensuite, il a précisé que cette session se tient dans un contexte particulier marqué par une volonté manifeste des plus hautes autorités  de renforcer le socle de la protection sociale. Cela, dit-il, à travers  des prestations sociales à une plus grande couche de la population et par la mise en route du Régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU) offrant la facilité d’accès aux soins de santé à l’ensemble de la population.

Au sujet des aspects financiers, M.Katilé a soutenu que le projet de budget  de l’exercice de 2019 de l’INPS est arrêté en recettes à 182 665 516 095 FCFA et en dépenses à 165 148 179 943 FCFA avec une solde d’exploitation prévisionnelle de 17 517 336 152 FCFA.

« Ce budget est en augmentation par rapport à 2018 de 5,73% au titre des recettes et de 3,87 % au titre des dépenses » a-t-il déclaré, tout en précisant que, c’est à juste raison, que le 19 octobre 2018 le Conseil d’Administration a décidé d’une augmentation de 5% sur les pensions à compter de janvier 2019.

Par rapport à l’AMO, il dira que le projet de budget pour l’année 2019 est arrêté en recettes à  37,704 milliards FCFA contre 32,755 milliards FCFA en 2018, soit 16,85% d’augmentation et en dépenses à 36,869 milliards FCFA contre 31,906 milliards FCFA en 2018, soit 15,56% d’augmentation. « Ces résultats   seront réalisés grâce à la mise en œuvre réussie d’un plan de maitrise des charges techniques et des charges de  fonctionnement » a – t – il précisé.

Par ailleurs, il a soutenu que les  activités de l’ INPS participent à  l’atteinte de l’Objectif Stratégique N°9 du Plan Décennal de Développement Sanitaire et Social du Mali (PDDSS) 2014-2023. Lequel, dit-il,  porte  sur le renforcement de la solidarité et de la protection sociale.

Le PCA de l’INPS, toujours dans son allocution a précisé que  ce plan stratégique est annuellement mis à jour pour prendre en compte les contextes et orientations nouveaux du moment. De même que,  la  conceptualisation et l’opérationnalisation des activités liées à ces axes stratégiques, poursuit,  M. Katilé,  devraient faire de l’Institut d’ici  l’horizon 2023 un organisme moderne et performant de gestion de la sécurité sociale au Mali.

Avant de terminer, le PCA a signalé clairement que la réalisation des recettes de 161,692 milliards de FCFA au cours de l’année 2018,  a permis à l’Institut de respecter tous ses engagements notamment,  le service régulier et le paiement à échéance des prestations. S’y ajoute, confirme-t-il, les prestations techniques évaluées à 74,081 milliards de FCFA.

Par Jean Joseph Konaté

Source: Le Sursaut

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *