Les vérités de Harouna Traoré sur les travaux de l’Autoroute Bamako-Ségou : L’entreprise et le Bureau d’Étude doivent rendre des comptes

 

L’état de dégradation précoce de l’autoroute Bamako Ségou ne laisse plus personne indifférent. Encore moins les élus de la commission TP de l’Assemblée Nationale. Parmi, le plus révolté se nomme Harouna Traoré. Un homme connu pour son franc parlé et qui n’admet pas l’inconcevable. Il n’a pas froid aux yeux et ne mâche pas ses mots.

travaux route maquette autoroute bamako segou

Rentré de deux longues semaines de tournées dans sa base politique, Bla et à Mopti, l’honorable Harouna Traoré nous a fait le point de sa mission qui avait deux objectifs essentiels : Visites de courtoisies aux notabilités et populations éprouvés par des décès, faire l’état des lieux du parti, et remobiliser ses militants autour des actions de soutien au président Ibrahim Boubacar Kéita. Il ne pouvait pas passer sous silence, le calvaire des usagers de l’autoroute Bamako Ségou en pleine dégradation.

« L’entreprise qui a exécuté ces travaux, n’a pas fait preuve de sérieux. Nous ne savons pas comment un tel marché lui a été attribué, mais vraiment, c’est déplorable de constater que les travaux ont été très mal conduits » s’insurge Harouna Traoré qui estime que les auteurs de ce dossier doivent rendre des comptes. Pour lui, s’il faut saluer l’engagement de l’actuel ministre des équipements Mamadou Hachim Koumaré qui a presque perdu le sommeil à cause des mauvais travaux de ce gigantesque chantier, l’ancien régime qui a initié, préparé et exécuté ce marché doit répondre de ses actes. C’est-à-dire, le crime d’avoir confié les travaux à des entreprises incompétentes qui selon lui ont simplement fait du bricole.

En effet, avant même d’être officiellement réceptionné, les infrastructures nouvellement conçu sur cette autoroute sont déjà tombées en décrépitude. « J’ai personnellement pratiqué le trajet, et j’ai compté au moins 5000 trous sur la route. C’est inadmissible. J’attire l’attention des uns et des autres sur le fait que l’actuel gouvernement ne peut en aucun cas être comptable de cette catastrophe. Ceux qui ont conduit le processus d’attribution et le suivi des travaux sont bien vivants et ils doivent répondre. » Nous explique l’honorable Traoré sur un ton sec d’amertume.

« En son temps, le président de la commission TP, l’honorable Yacouba Traoré s’est battu avec ses commissaires pour trouver une solution à ce problème. Yiri Kéita également poursuit le combat aux côtés du ministre afin de rendre aux populations une route praticable et digne d’une autoroute comme promis par les autorités. » explique M. Traoré.

A son avis, une enquête doit être ouverte et l’entreprise doit être non seulement sanctionnée mais aussi et surtout suspendue de tous les marchés en République du Mali.

Il faut rappeler que c’est dans le respect d’une tradition qu’il s’est imposé que l’honorable Harouna avait entrepris cette tournée dans le cercle de Bla pour s’enquérir de la situation socio politique de sa circonscription. Au delà de l’accueil chaleureux dont il a bénéficié, l’honorable Traoré a reçu les soutiens renouvelés de sa base.

« Le RPM est requinqué à Bla. Et les militants m’ont chargé de transmettre leurs soutiens moraux et entiers au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Dans la prière nous l’attendons en terre malienne où le fabuleux peuple malien continue de lui manifester sa solidarité. »

C’est sur ces mots que l’honorable Traoré a conclu notre entretien

Réalisé par Abdoulaye Niangaly

Source :  La Dépêche

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.