Les travailleurs de la BOA bientôt en grève

boa banque afrique

 

Les travailleurs de la Banque Of Africa-Mali (BOA-Mali), suite à une assemblée générale extraordinaire tenue le lundi 29 février 2016 dans l’enceinte de la banque, ont décidé d’aller en grève de 48 heures si leurs doléances ne sont pas satisfaites d’ici au mardi 1er mars 2016, à 15 heures. Nous avons rencontré Daouda Sow, le Secretaire Général du comité syndical de cette banque. Il explique que depuis un an, le cahier de revendications des employés a été déposé devant la direction qui n’a pas daigné réagir. Les différents points de doléances sont : le paiement du commissionnement à l’acte, la signature de l’accord d’établissement, l’application des accords n° 31, 41 et 47 de la Convention Collective des Banques et Etablissements Financiers du Mali ; l’application du règlement intérieur ; l’adoption d’un plan de carrière ; la promotion interne des travailleurs; la dotation des guichets en lait ; l’augmentation de 70% des primes de caisse ; l’augmentation de 60% des salaires, excepté les salaires de base ; l’augmentation de 60% du barême des frais de mission ; la signature de la décision de nomination de la directrice des opérations ; la nomination du remplaçant du directeur des « grandes entreprises ».

TENTATIVES DE DIVISION

Aux dires du chef syndical, la direction de la banque avait promis de satisfaire, avant janvier 2016, 12 points de révendications. Or, lors de l’assemblée des travailleurs tenue le lundi 29 février, un camarade se reclamant de la centrale UNTM est venu leur signifier que la direction a reçu le bureau UNTM de la BOA et que c’est par respect pour ce bureau que la direction a accepté de satisfaire les doléances. Colère immédiate de Daouda Sow, le Secretaire Général du comité syndical, qui déduit de cet incident qu’un comité syndical parallèle est en train d’être mis en place avec la bénédiction de dirigeants de la banque. « Au lieu de satisfaire nos doléances, on veut diviser les travailleurs ; cela ne marchera pas ! », s’insurge Daouda Sow.

SIT-IN ET GREVE

L’assemblée générale du 29 février a décidé qu’au cas où les revendications ne seraient pas satisfaites avant mardi 1er mars, à 15 h, des sit-in seront orgainsés chaque matin devant la BOA de 7 h 30 à 9 h ; ils seront suivis d’un préavis de grève de 48 heures. Pour Sow, « les résultats financiers de la banque ont doublé grâce à la determination des agents, mais le nouveau directeur nous décourage. Comment comprendre que le salaire des 3 collaborateurs marocains de la banque puisse représenter le salaire cumulé de 150 travailleurs maliens ? Ces Marocains ont du culot de prétendre qu’ils font un sacrifice pour venir au Mali ; ils oublient que la BOA existe depuis plus de 32 ans dans notre pays : qu’ils s’en aillent on verra si elle va s’arrêter !».

MLSIDIBE

Source : La Rédaction

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *