Le secrétaire général du comité syndical de Transrail, Abdoulaye Berthé : » Avec le nouveau schéma institutionnel, la société sera sauvée et nos emplois seront sauvegardés «

Le personnel de la société Transrail était  hier en assemblée générale. Cette rencontre, initiée par la direction générale de cette structure avait pour objectif d’expliquer aux agents le schéma institutionnel adopté le 16 décembre par les ministres des Transports du Mali et du Sénégal.

ousmane haidara conseiller special directeur general transrail abdoulaye berthe secretaire general comite  syndicat conference

C’est l’enceinte de la Direction générale de Transrail qui a servi de cadre à cette assemblée générale. Les débats étaient animés par le Conseiller spécial du Directeur général de Transrail Ousmane Haïdara et  le secrétaire général du comité syndical Abdoulaye Berthé. D’entrée de jeu, le conseiller spécial du directeur a fait l’historique de la privatisation de la  régie des chemins de fer du Mali qui a été émaillée de beaucoup de difficultés. Cependant il a affirmé toute sa satisfaction à l’issue de la rencontre récente tripartite entre les deux ministres en charge des Transports du Mali et du Sénérgal et l’actionnaire majoritaire Abbas Jabber du groupe Advens.

«  Les différentes parties ont convenu de la mise en place dans les mois à venir du cadre institutionnel retenu par les deux Etats depuis le 10 mai 2010. Il s’agit en l’occurrence de la  création des sociétés de patrimoines, d’exploitation et d’une autorité de régulation «  a révélé M. Haïdara. Avec ces reformes institutionnelles, a-t-il ajouté l’entreprise va sortir de la zone de turbulence et de l’impasse. Car de gros investissements seront réalisés. Il a profité de cette rencontre, pour remercier le groupe Advens.

« Le groupe Advens   a soutenu Transrail  dans les moments difficiles. Il a accepté de prendre la société  tandis qu’elle traversait un moment difficile,  ou tous les autres actionnaires se retiraient «  a soutenu le conseiller spécial du DG. Enfin, il a demandé à l’ensemble des travailleurs de resserrer les rangs derrière  la mise en œuvre de ces reformes institutionnelles.

 » Au début de Transrail, le personnel était au nombre de 2700, mais à cause des différents difficultés rencontrées, nous  sommes aujourd’hui moins de 700 agents. Toute chose qui doit nous interpeller «  a révélé Ousmane Haïdara.

A la suite de M. Haidara, le responsable du comité syndical de Transrail, Abdoualye Berthé, a lui aussi affirmé le  soutien de son syndicat et du personnel à ces reformes.

 » Avec le nouveau schéma institutionnel, la société sera sauvée et nos emplois seront sauvegardés.  En plus nous avons constaté une volonté  politique des autorités en l’occurrence le  ministre de l’Equipement et des transports de régler la situation de Transrail. Pour ce faire nous avons eu 5 rencontres avec lui et à toutes ces séances de travail, il nous a rassuré quant à l’engagement des plus hautes autorités à sauver Transrail   » a expliqué M.Berthé.

Le syndicaliste  a aussi loué les efforts fournis par l’actionnaire majoritaire. Il a balayé d’un revers de la main, des informations   selon lesquelles Advens sera chassé.  » C’est loin d’être le cas. Les Etats ont  convenu que sa sortie soit négociée, cela eu égard aux efforts déployés par ce groupe  » a ajouté le responsable du comité syndical de Transrail. Pour  le responsable des relations extérieures et institutionnelles au Sénégal, Cheick Ahmed Tidiane Sow, aucun moyen ne peut remplacer le train qui a une dimension économique, sociale très importante dans la vie de nos  Etats.

Il faut rappeler que l’ensemble des intervenants ont salué le climat social apaisé qui règne de nos jours dans la boite grâce aux efforts de l’actuel Directeur général.

               K.THERA

SOURCE: L’Indépendant  du   24 déc 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.