Le président de l’AMSD Hamidou A. Diawara sur l’impact de l’agriculture biologique sur la santé nutritionnelle et environnementale

Du 23 au 25 juillet 2019 au CICB, l’Association Malienne pour la Solidarité et le Développement (AMSD), a participé au forum national de Nutrition. Panéliste, son président Hamidou Amadou Diawara a décortiqué l’importance de l’agriculture biologique et ses impacts  sur la sante nutritionnelle et environnementale.

 

Dans le monde, on estime que 55 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë dont 19 millions de cas sévères. La grande majorité des cas sont concentrés dans seulement 36 pays d’Afrique Sub-saharienne et du sud de l’Asie centrale. Et parmi les 10 millions de décès observés chaque année à travers le monde chez les enfants de moins de 5 ans, la malnutrition est associée à plus de 50%. La malnutrition a ainsi des conséquences néfastes majeures sur le développement humain et économique des pays.

Au Mali, la situation demeure précaire malgré les efforts du Gouvernement dans la mise en œuvre de la Politique nationale de Nutrition avec un Plan d’action multisectoriel élaboré avec la facilitation du REACH. Les partenaires présents ainsi que les invités spéciaux se sont succédé au podium pour partager leur expérience et plaider en faveur du financement de la nutrition.

C’était face au Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Boubou Cissé, et plusieurs membres du Gouvernement dont le Ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé. Mais aussi de hautes personnalités étrangères comme SEM Daniel Kablan Duncan, Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire, SEM Jakaya Kikwete, ancien Président de la République Unie de Tanzanie, le Dr Aka Aouélé, ministre ivoirien de la Santé et de l’Hygiène publique.

En qualité de panéliste, le président de l’association,  monsieur Hamidou  Amadou Diawara a fait une présentation sur l’agriculture sensible à la nutrition. Monsieur Diawara a rappelé le contexte malien avec le  changement de régime alimentaire et l’introduction des pesticides dans nos cultures.

Pour l’AMSD, il est urgent de sonner l’alerte pour accompagner la transition écologique de l’agriculture biologique, sans pesticides, pour garantir une sécurité alimentaire nutritionnelle de haute valeur sensible aux enfants de 0 à 5 ans et aux femmes enceintes.

Déjà des exploits sont là avec l’association AMSD qui fait de la promotion de l’Agriculture biologique et écologique au Mali son cheval de bataille. L’association a déjà formés plus de 700 personnes sur l’agriculture biologique et sur  les alternatives des pesticides chimiques.

Rappelons que le REACH, en anglais : Renewed Efforts Against Child Hunger and undernutrition, a été créé en 2008 par plusieurs entités des Nations Unies dont la FAO, le PAM, l’UNICEF et l’OMS, pour assister les gouvernements en vue de booster leurs actions en faveur de la nutrition.

CYRIL

Icimali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *