Le ministre Konimba Sidibé aux étudiants : “Dès que vous trouvez votre voie dans le domaine de l’entrepreneuriat, n’attendez plus votre diplôme

Afin d’inciter les jeunes à entreprendre, la section malienne de la Fondation pour la promotion de l’entrepreneuriat et l’innovation en Afrique de l’Ouest (Waeif) a lancé le week-end dernier une campagne sensibilisation et d’incitation pour la promotion de l’entrepreneuriat dans l’enseignement supérieur. C’est la Faculté des sciences économiques et de gestion (Fseg) qui a servi de cadre à cette formation.

Autre les responsables universitaires, ce lancement, présidé par le ministre de la Promotion de l’investissement et du Secteur privé, Konimba Sidibé, s’est déroulé en présence d’un public des grands jours constitué majoritairement d’étudiants.

Pour le coordonnateur du Réseau Waeif, Mahamadou Yaffa, un jeune entrepreneur, cette campagne d’information et de sensibilisation se justifie par le fait que beaucoup de jeunes à la fin de leurs études ne savent même pas quoi faire avec leur diplôme. Selon lui, il s’agit, à travers cette campagne d’information et de sensibilisation, de les inciter à aller vers l’entrepreneuriat. Ce, pour la simple raison que l’Etat ne peut pas embaucher tout le monde.

“C’est pourquoi nous allons organiser des conférences similaires dans les différentes universités avec 5 panélistes, dont deux jeunes entrepreneurs qui vont partager leurs expériences avec les jeunes. Aussi, l’Apej et le Procej prendront part aux débats pour expliquer aux jeunes comment ces deux structures pourront les aider. Le ministre de l’Investissement sera là aussi pour donner d’amples informations aux étudiants”, a expliqué le coordonnateur de Waeif Mali.

Ces propos de Mahamadou Yaffa ont été appuyés par le ministre Konimba Sidibé, qui s’est réjoui de cette démarche de Waeif qui cadre, selon lui, avec les objectifs de son département. L’avenir de ce pays, selon le ministre, dépend de l’entrepreneuriat  qui est  source de création de richesse, d’emploi…

“Ce sont les jeunes qui sont les entrepreneurs de demain. La fonction publique ne recrute pas plus de 10 % des diplômés. C’est pourquoi j’encourage cette démarche”, a souligné le ministre. Il a surtout invité les jeunes à ne pas se sous-estimer.

“Le message est clair ne vous sous-estimez pas ! L’entrepreneuriat est ouvert à tout le monde. Qu’on soit diplômé ou pas. Pensez-y dès maintenant ! Il y a aussi des exemples qui font légion comme le créateur de Facebook, le créateur de Microsoft, des gens qui n’ont pas terminé leurs études. Je ne veux pas dire qu’il ne faut pas terminer ses études. Je dis simplement ne vous asseyez pas dans l’attentisme. Commencez à présent à faire des choses, et si cela vous réussit, c’est que c’est votre voie. Mais surtout faites ce que vous aimez ! Entreprenez dans un domaine que vous aimez ! Et je répète dès que vous trouvez votre voie dans le domaine de l’entrepreneuriat, n’attendez pas votre diplôme, pliez bagage aussitôt que possible !”,  leur a intimé le ministre.

                Kassoum Théra

Source: Aujourd`hui mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.