Le directeur général de l’INPS, Ousmane Karim Coulibaly lors de la visite de la ministre de tutelle, Mme Diéminatou Sangaré : “En 2022, nous avons un budget de 240 milliards Fcfa en recettes et 221 milliards de Fcfa en dépenses avec un solde prévisionnel de 18 milliards Fcfa”

“L’Inps c’est 1064 agents, 36 800 employeurs et 359 019 assurés“.

La ministre en charge de la Santé et du Développement social, Mme Diéminatou Sangaré, a rendu visite, le 28 janvier, à l’Institut national de prévoyance sociale (Inps) afin de s’imprégner des conditions de travail des agents. L’occasion était bonne pour le directeur général de l’Inps, Ousmane Karim Coulibaly, de présenter sa structure : 14 Directions centrales, 7 Directions régionales, 6 agences principales, 12 agences secondaires dans le district de Bamako, 45 agences secondaires dans les cercles et grandes agglomérations. Sans oublier le bureau de Sécurité sociale de Paris.

C’est un réel plaisir pour moi, en ce vendredi saint, de vous souhaiter la cordiale bienvenue à cette cérémonie de rencontre avec les travailleurs de l’Inps, ici représentés par la Direction générale et le personnel d’encadrement de l’Institut.

Et Gloire à Dieu qui nous a permis d’être réunis ici en ce jour solennel autour de notre passion commune. Nous lui témoignons toute notre reconnaissance.

Cette journée sera sans doute inscrite en lettres d’or dans les annales de l’Inps car marquée de la présence de deux illustres ministres de l’État dont les missions, comme vous l’avez perçu, sont à fort impact social.

Mais avant tout propos, permettez-moi, Madame et Monsieur les Ministres de marquer toute notre fierté, nous travailleurs de l’Inps, en raison de vos nominations à la tête de vos départements. Au-delà de la confiance placée en vous par les plus hautes autorités du pays, il s’agit là, manifestement, de la reconnaissance de vos compétences et qualités intrinsèques pour accomplir convenablement les missions à vous confiées.

Nous vous présentons toutes nos félicitations et nos vœux de réussite totale.

Nous mesurons, Madame, Monsieur les Ministres, votre attachement à la cause de l’humain, son épanouissement. Loin d’être de vains mots, vous traduisez en réalités concrètes tous les engagements de l’État sur le plan social pour donner à l’homme malien la sécurité et l’assurance qu’il n’est pas et ne sera pas laissé pour compte.

«Assurer plus de santé, vaincre la faim et la misère au Mali et, procurer plus d’épanouissement personnel à l’être humain», tels semblent être les défis majeurs de notre génération. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre la mission de l’Inps pour plus de justice sociale.

Établissement Public à Caractère Administratif, la loi lui confie la mission de recouvrer les cotisations auprès des employeurs et des travailleurs régis par le Code du travail et de servir les prestations sociales dont les pensions de retraite, les fameuses allocations familiales, les rentes d’accident du travail et des maladies professionnelles….

Institution emblématique, fruit d’une longue maturation, l’Institut national s’est construit, génération après génération, pour devenir une forteresse pour la préservation des droits des assurés sociaux

L’Inps, c’est : 14 Directions centrales, 7 Directions régionales, 6 agences principales, 12 agences secondaires dans le district de Bamako, 45 agences secondaires dans les cercles et grandes agglomérations. Et le bureau de Sécurité sociale de Paris.

L’Inps, c’est aussi : 1064 agents, 36 800 employeurs ; 359 019 assurés.

Enfin, l’Inps, c’est un OGD qui, dans le cadre d’une convention d’objectifs et de moyens s’emploie aux côtés de la Cmss et de la Canam à assurer la couverture maladie aux travailleurs et fonctionnaires du Mali.

Au cours de l’exercice qui vient de s’achever, I’Inps a :

– Au titre des recettes, réalisé 198,151 milliards de Francs Cfa sur une prévision de 203,05 milliards soit 97,75%.

– Au titre des dépenses, les paiements effectués ont atteint 184,596 milliards sur une prévision de 188,352 milliards soit 98%; Ce qui dégage un solde d’exploitation de 13,554 milliards.

Notre programme d’activités de cette année 2022 et le projet de budget y affèrent seront soumis dans les tous prochains jours à l’approbation du Conseil d’administration de l’Institut.

Le projet de budget de l’année 2022 est arrêté en recettes à 240 milliards de Fcfa et en dépenses à 221 milliards de Fcfa avec un solde prévisionnel de 18 milliards de Fcfa. Il est en augmentation par rapport à 2021 de 18,28% au titre des recettes et de 17,76%, au titre des dépenses.

Volontairement ambitieux, ce budget se fonde sur un plan d’optimisation des recettes et une bonne maitrise des dépenses et nous avons fait le pari de réduire au strict minimum les dépenses d’investissement.

Le budget se fonde aussi sur notre détermination à relever à vos côtés tous les défis dans le domaine de la sécurité sociale.

Nous savons d’ores et déjà compter sur vos engagements à nos côtés pour réaliser les objectifs budgétaires. Il se fonde enfin sur notre conviction que les nombreuses crises (sécuritaire, sanitaire, politique) que notre pays affronte connaitront très bientôt des solutions tant il est vrai qu’elles constituent les priorités des autorités de la Transition. Nous prions ardemment pour un Mali apaisé qui doit retrouver toute sa splendeur d’antan.

Pour terminer, permettez-moi, Madame, Monsieur les Ministres, de vous souhaiter à vous et à tous vos collaborateurs, au nom de tous les travailleurs de l’Institut national de prévoyance sociale, mes meilleurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité.

Qu’Allah vous inspire toujours dans vos tâches quotidiennes et vous gratifie de sa miséricorde infinie. Amen

Merci pour cette visite qui nous honore et qui constitue à nos yeux le témoignage d’une marque de considération”.

El Hadj A.B. HAIDARA                                                         

Source:  Aujourd’hui-Mali

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.