Le Club des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique en réflexion à Bamako

La 31ème édition des journées annuelles du Club des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique s’est ouverte jeudi 13 février 2020 à Bamako, regroupant une centaine de décideurs et dirigeants du secteur bancaire et financier en provenance de 15 pays du continent. La cérémonie d’ouverture des travaux s’est déroulée à l’hôtel Sheraton, sous la présidence du Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances du Mali, Dr Boubou Cissé.

« Les banques africaines face aux nouvelles contraintes réglementaires ». C’est le thème central choisi pour cette édition dont l’objectif est de faciliter le rapprochement des banques et établissements de crédit pour un partage d’expériences.

Entre autres sous-thèmes retenus, « Décision de la CEDEAO sur la monnaie unique ECO : conséquences pour les banques africaines », « le De-risking », « les conséquences de l’évolution la plus récente de la réglementation bancaire » et « Inter connectivité bancaire africaine et risque systémique ».

« Notre métier est plus que jamais difficile car outre nos obligations commerciales et notre rôle dans le financement du développement, nous sommes confrontés en permanence au respect des textes imposés par Bale 2, 3 et bientôt sans doute Bale 4 (accords de réglementation bancaire de Bale, ndlr)  », a indiqué Mme Sidibé Aissata Koné, Directrice Générale de Coris Bank International Mali et Présidente en exercice du Club.

« Le Club, prenant à cœur ces préoccupations communes, accompagné d’experts venant d’horizon divers, a programmé ces journées de réflexion pour un partage concret d’expériences et de bonnes pratiques » a-t-elle ajouté.

Pour sa part, le Premier ministre a d’abord signifié son admiration des efforts du secteur bancaire en Afrique avant de rappeler aux acteurs que leurs différentes réflexions durant ces journées étaient très attendues par les gouvernements à travers le continent.

« J’apprécie fortement les efforts déployés par le système bancaire africain dont vous êtes les porte-étendards dans le cadre de l’inclusion financière à travers l’extension de vos réseaux de distribution en dépit des difficultés et des insuffisances d’infrastructures constatées dans les lieux de vos implantations », a déclaré Dr Boubou Cissé. Il a d’ailleurs précisé que les réflexions qui vont sortir de cette rencontre, « sont attendues avec intérêt par les pouvoirs publics »

Pour le Premier ministre, il ne fait aucun doute que ces réflexions à travers les différents panels constitués, permettront d’identifier de nouvelles pistes de progrès pour une exploitation optimale du métier de la banque dans le cadre de la réglementation en vigueur, sans préjudice pour la stabilité financière et la protection des dépôts des populations.

Les travaux de ces 31èmes journées annuelles du Club des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique se poursuivront dans la capitale malienne jusqu’au 15 février.

Pour rappel, ce Club qui réunit l’état-major des banques africaines (Présidents, vice-présidents, Directeurs Généraux, Directeurs Généraux Adjoints etc.), est une association à but non lucratif, créée en janvier 1989 à Lomé, au Togo. Il a pour mission de susciter et faciliter la réflexion des banquiers africains sur les objectifs à atteindre et sur les moyens à mettre en œuvre.

   Germain KENOUVI

 

Source: journaldumali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *