L’association cotonnière africaine recommande la transformation locale du coton

Dans la soirée du vendredi 15 mars 2019, le chef de l’État malien, Ibrahim Boubacar Keita, a reçu en audience au palais présidentiel de koulouba une délégation de l’association cotonnière conduite par Marco C. Mtunga, membre de l’association cotonnière de Tanzanie. Cette rencontre a été une opportunité pour les deux hommes de réfléchir sur les possibilités de transformation locale du coton en Afrique. Cela s’avère être d’une importance capitale à leurs yeux dans la mesure où ils trouvent que l’initiative pourrait être fournisseur d’emplois aux jeunes du continent. Pour réussir à concrétiser cette idée, l’association finit par choisir le Président IBK pour qu’il fasse le plaidoyer auprès de ses pairs de l’Union Africaine, de la SADEC, de la CEDEAO. Cela, afin que des décisions fortes soient prises dans ce sens.

À la fin de la rencontre, Monsieur Mtunga a laissé entendre : « Nous sommes au Mali dans le cadre de la 17ème  journée annuelle de l’Association Cotonnière Africaine. Au cours de ces deux jours d’échanges un acte spécial a été posé, à savoir : la déclaration de Bamako. Cette déclaration de Bamako, a pour objectif de mettre l’accent spécialement sur la nécessité que les gouvernements africains apportent leur appui, pour que l’on passe de la phase de production du coton fibre à exporter vers la phase de la transformation du coton fibre en textile sur notre sol africain ».

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *