«L’arrêt des travaux de la route de Kadiolo n’est pas un problème financier » a dit Mme le ministre de l’équipement lors d’un point de presse

Le ministre de la communication, chargé des relations avec les institutions, porte-porte du gouvernement, Yaya Sangaré a tenu un point de presse hier lundi 09 septembre à la primature. L’objectif était suite à la montée des revendications citoyennes fortes et engagées en rapport depuis un moment à l’extrême dégradation de certaines routes vitales pour le pays car hier c’était la route de Kayes avec l’opération Sirako, aujourd’hui c’est Tombouctou et Gao et demain qui sait où. Pour la circonstance, il était accompagné par Mme le ministre des infrastructures et de l’équipement, Mme Traoré Zeynab Diop, le ministre de l’agriculture Baba Moulaye et le ministre du dialogue social du travail et de la fonction publique Oumar Amadoun Dicko.

 

 

D’entrée de jeu, le porte-parole du gouvernement, dira que le gouvernement a la conscience de la souffrance des populations et reconnait la légitimité de ces actions citoyennes qui sont une façon spécifique de s’exprimer en démocratie dit-il.

Et d’ajouter que le gouvernement appelle seulement notre jeunesse à plus de retenue dans l’expression de ses revendications citoyennes dont la forme actuelle est fortement préjudiciable aux efforts du gouvernement pour adresser les problèmes du pays dans la situation de crise que nous vivons.

Pour terminer, il a lancé un appel à l’endroit de la population de se calmer et que le gouvernement fera tout pour faire développer ce pays tout en commençant par les routes.

En répondant aux questions des journalistes, Mme le ministre de l’équipement, dira que l’arrêt des travaux de la route Katèlè-Kadiolo-Zegoua n’est pas un problème financier mais peut-être plutôt technique et que le gouvernement fera tout pour honorer à ses engagements et faut-il le reconnaitre que son département s’occupe seulement des routes et des pistes nationales.

Le ministre Oumar  Amadou Dicko, déclare qu’au Mali, on abuse, on participe à la faiblesse de l’Etat.

Gaoussou Kanté   

SourceMalijet

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *