La Direction des Aéroports du Mali sous pression des maraudeurs : Le délit d’initié est passé par là…

Dans une de nos éditions, nous avons fait cas, de mauvaise gestion aux ADM sous le règne de Mme Aya Thiam Diallo, « l’autre protégée » du Ministre Ahmed Diané Séméga (réfugié au Sénégal, serait rentré au bercail), qui ayant échoué dans leur tentative de mettre en concession les ADM, ont procédé à un mode de gestion apocalyptique qui vient d’être mis, à nu par le rapport du VEGAL évoquant un trou de plus de 11 milliards de nos francs. Que comprendre que des agences de communication et non les moindres créées dans des conditions peu orthodoxes et sous le règne du « père » du vol à ciel ouvert, puissent se permettre de trainer dans la boue une direction dont l’équipe actuelle s’est battue pour la mettre au vert ? Des voleurs qui crient au voleur par rapport à la gestion de régie publicitaire des ADM. Votre journal tente d’expliquer ce énième scandale.

aeroport senou aviation mali

Cette affaire de régie publicitaire des ADM avec des agences de communication, permet à cette structure d’engendre des recettes. Dans ce cadre, qu’un contrat annuel est signé après un appel d’offres en bonne et due forme. Sous le règne de la « dame de fer », Mme Aya Thiam Diallo, des contrats peu valeureux étaient signés avec des agences de communication. Par exemple, la société « Future Art » avait bénéficié d’un contrat pour un an en 2008 pour la modique somme de 500 000 FCFA. Ainsi, des années durant, la régie des ADM encaissaient des sommes de ce genre.

« SPIRIT Mc CANN », le ridicule…

Aussi, la société « Spirit Mc CANN », a bénéficié d’un contrat en date du 14 octobre 2013 lui permettant d’implanter temporairement des panneaux publicitaires dans certaines zones des l’aéroport de Bamako-Sénou (parking central, la devanture du parvis en face de la caisse ; la devanture du parvis côtés Départ. Ainsi, ce contrat précise que dans son article 04 que : « Spirit Mc CANN » doit par panneau 100 000 FCFA HT/m2/an ; panneau double face : 140 000 FCFA HT/m2/an plus 40% ; électricité : 1000 FCFA TTC/ampoule/mois (114 ampoules), soit 1 368 000 FCFA/an ; parking : 33,4796m2x100 000FCFA HT, soit 3 347 960 FCFA HT, soit 3 950 592,8 FCFA TTC/an ; couloirs : 612 892 FCFA TTC/an ; entrée : 2 174 032RCRA TTC/an, soit une redevance totale de 6 737 516 FCFA TTC/an, l’électricité incluse. Et le dit contrat précise en son article 8 qu’une pénalité de 5% sera payée pour tout retard. Et tenez-vous bien, selon nos informations, cette société doit aux ADM et n’arrive toujours pas à digérer que son contrat ne soit pas reconduit.

Les ADM suivant un vrai chantier devant permettre l’augmentation des vols, a décidé de revoir sa copie. C’est ainsi qu’un appel d’offres pour la gestion de la régie publicitaire de l’aéroport International de Bamako Sénou, a été lancé dans le journal « Essor ». la date de clôture était fixée au 20 décembre 2012. C’est fort de cet appel d’offres que la société « Matrix », a été retenue et paiera aux ADM la coquette somme pour la première année 400 000 000 FCFA TTC/an, deuxième année 450 000 000 de FCFA TTC/an ; troisième année : 500 000 000 de FCFA TTC/an ; quatrième année : 550 000 000 de FCFA TTC/an ; cinquième année : 600 000 000 de FCFA TTC/an et la sixième année, les ADM recevront 750 000 000 de FCFA TTC/an. Le paiement se fait comme suit : – 1/3 du montant total des redevances, deux (02) mois après signature de la convention ; 1/3 du montant total des redevances trois (03) mois après le premier paiement ; 1/3 du montant total des redevances trois (03) mois après le second paiement, soit un pactole de plus 3 250 000 000 de FCFA. S’agissant du sponsoring, le client offre du matériel et de l’évènement à « Aéroports du Mali ». Une première dans l’histoire des ADM qui encaisse dans sa régie une telle.

En réalité, l’appel d’offres a été bel et bien publié, précisent nos sources. Que comprendre le comportement de certaines agences au lieu de se taire veulent jeter de l’opprobre sur la gestion d’une équipe, faut-il le rappeler a été vigoureusement combattu par Séméga et ses amis prédateurs. Selon une voix aux ADM : « Ce n’est pas la faute de « Aéroports du Mali » si certaines agences de communication malienne ont un service de veille informationnelle carrant étant donné que la démarche de publication et d’insertion sur le site web prouve l’honnêteté du travail  effectué  par notre structure.».

L’équipe actuelle victime de son succès

Et pour cause, l’Appel d’offre lancé par l’ancienne direction de Mme Aya Thiam Diallo,ne saurait être de la faute de l’équipe de l’intérimaire, le Colonel Daouda Dembélé.

En guise de rappel, l’appel a été lancé le 26 novembre 2012, le PDG par intérim actuel n’était pas encore nommé, donc comment peut-on être accusé de délit d’initié dans une entreprise dans laquelle l’on ne travaillait même pas ?

« Si nous suivons la logique de certaines agences de communication, le PDG par intérim actuel aurait préparé le coup avant même d’être nommé chez « ADM ». Ce qui est difficilement concevable », poursuit notre interlocuteur.

En tout cas, l’appel d’offres a permis à la société « Matrix » de rafler la mise par sa proposition de prix, jamais égalé. Rappelons que cette société a comme activité principale la régie publicitaire et non une agence de communication. Pour les spécialistes des ADM : «  Une régie publicitaire est une entreprise mettant en relation des annonceurs souhaitant diffuser des publicités et des entreprises de média qui souhaitent mettre à disposition, des espaces publicitaires, valorisant ainsi leur audience. C’est un intermédiaire représentant les entreprises vendant des espaces publicitaires. Contrairemen à une agence de communication, MATRIXest chargée de guider toute entreprise, collectivité, association dans l’élaboration de sa communicationinterne et externe : interne pour fédérer le personnel aux objectifs de l’entreprise ; externe pour « promouvoir l’image » de cette entreprise auprès du public, partenaires externes, fournisseurs, etc. Donc classer Matrix dans le groupe des agences de communication montre que la personne ne maitrise pas le sujet.

La comparaison entre « ADM » et l’ORTM

Selon un spécialiste que nous avons contacté, la publicité est une sous activité (secondaire) pour le premier et pour le deuxième ; elle est principale. La preuve, elle représente moins 6% du chiffre d’affaires des « ADM ». Donc, ce débat n’a pas sa raison d’être.

Plusieurs conventions en vigueur

L’avantage pour les ADM est que « Matrix » bénéficie d’une convention au même titre que quelques agences de la place comme DFA Communication, Mobile Express Mali etc. « Alors de là à crier de toutes les forces à une manigance, c’est un pas que certains ont allègrement franchi oubliant que les temps ont changé ; surtout le gain facile », martèle un travailleur avisé du secteur.

Les intérêts des « ADM » floués au sol

Comme nous l’avons toujours dénoncé, les ADM sous le règne ATT, ont été la vache laitière d’un clan. Et les nostalgiques de ce système de vol organisé ont oublié que els temps ont changé. Et en aucun cas « ADM » a enregistré une baisse de sa redevance publicitaire, au contraire elle a même été multipliée par dix avec l’équipe actuelle du Colonel Dembélé, discret et efficace grâce à une équipe de choc qui faut-il le rappeler a toujours été trainée dans la boue sous Mme Aya Thiam Diallo, médiocrité et vol obligeant.

Des pratiques opaques et douteuses

Certaines agences de communication ne peuvent pas être contentes car avec l’ancienne direction, avait mis en place des pratiques opaques et douteuses avec une main mise sur les activités publicitaires dans le domaine aéroportuaire et ce, au détriment des « ADM » dont les gains étaient dérisoires, soit 500 000FCFA par an.

Et la levée de boucliers contre l’équipe actuelle ne doit pas distraire les autorités actuelles car, elle s’inscrit dans la logique de ces prédateurs qui pensent continuer à piller les deniers publics impunément.

Nous reviendrons sur le plus grand scandale de gestion du Ministre Séméga aux ADM via Mme Thiam Aya Diallo.

Bokari Dicko

SOURCE: Mali Demain  du   15 nov 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.