La CEDEAO met à la disposition du Mali 2 856 tonnes de céréales

Pour appuyer les efforts des autorités du Mali à répondre à l’insécurité alimentaire, qui sévit dans plusieurs localités de notre pays, la CEDEAO a mis à disposition du pays 2 856 tonnes de céréales. La cérémonie de donation a eu lieu, hier mardi 30 juillet, dans la cour de l’OPAM sous la présidence du ministre de l’Intégration africaine, Baber GANO ; en présence du ministre Commissaire à la Sécurité alimentaire, Kassoum DENON ; du commissaire de la CEDEAO en charge de l’Agriculture, de l’environnement et des ressources en eau, Sékou SANGARE…

Dans ses mots de bienvenue, le maire de la CII du district de Bamako, Cheick Abba NIARE, a salué cette initiative de la CEDEAO qu’il qualifie d’acte de solidarité humanitaire en faveur des couches démunies.

Le Commissaire de la CEDEAO en charge de l’Agriculture, de l’environnement et des ressources en eau a indiqué que cette donation est la traduction en acte concret des directives des chefs d’État de l’Afrique de l’Ouest qui ont instruit la CEDEAO, lors du dernier Sommet, tenu à Abuja le 7 juillet 2019, à poursuivre les contacts avec les gouvernements en vue d’accélérer les opérations de soutien et de solidarité aux populations vivant dans des situations alimentaires et nutritionnelles difficiles.

Le commissaire SANGARE a noté que le geste s’inscrit dans l’esprit de solidarité de la CEDEAO avec les personnes en difficulté au Mali et cadre bien avec la vision de la CEDEACO des Peuples.

M. SANGARE a expliqué que les 2 856 tonnes de céréales remises au Mali sont composées de 202 tonnes de maïs et de 2 654 tonnes de riz blancs, toutes stockées dans les entrepôts de l’OPAM, à Bamako et à Koutiala. Selon lui, cela porte à 21 437 tonnes de céréales locales que la CEDEAO a achetées auprès des producteurs et mobilisé en un an pour une enveloppe financière de plus de 7 milliards FCFA.

Le ministre Commissaire à la Sécurité alimentaire, Kassoum DENON, a salué la CEDEAO, et principalement le Commissaire Sékou SANGARE, pour les actions engagées pour arriver à ce résultat. Il a informé que le Mali a environ 16 800 tonnes de céréales à distribuer cette année pour le plan de réponse. Au total, dit-il, plus de 500 000 personnes seront touchées par les opérations de distribution. Aux dires du ministre DENON, le Mali a fortement besoin de cet appui pour faire face au plan de réponse nationale 2019.

« Ce geste traduit véritablement la solidarité africaine et démontre que les pays africains, avec des efforts en communs, peuvent relever les défis », a apprécié le ministre DENON. Il a indiqué qu’avec cet appui de la CEDEAO, le Mali arrivera à faire face entièrement au besoin alimentaire.

À son tour, le ministre de l’Intégration africaine, Baber GANO, a remercié la commission de la CEDEAO pour cet élan de solidarité à l’endroit des populations vulnérables du Mali. Selon lui, la situation sécuritaire globale actuelle du Mali dépend en grande partie de la sécurité alimentaire des populations vulnérables dans certaines zones du centre et du nord où les cultures ont subi les effets néfastes des conflits armés.

Pour lui, la mise à disposition de ce stock vient à point nommé au moment où le gouvernement est confronté à une situation alimentaire précaire. Il a rassuré que les vivres ainsi mis à la disposition de la population seront judicieusement utilisés au profit exclusif des populations vulnérables.

« Conformément à la lettre d’engagement du Premier ministre, le gouvernement respectera son engagement à reconstituer grain pour grain à partir de février 2020 les 2 856 tonnes de céréales remises à notre pays par la CEDEAO », a précisé le ministre Baber GANO.

PAR MODIBO KONE

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *