Journée internationale de la douane : Data Center, le cadeau qui fera le plus grand bien

L’administration douanière du Mali, a célébré hier jeudi, la journée internationale de la douane. La cérémonie s’est déroulée dans la cours de la Direction générale des douanes, sous la présidence de Mme le Ministre de l’Economie et des Finances, Bouaré Fily Sissoko. Mme la ministre avait à ses côtés, son  homologue  du Commerce, Abdel  Karim  Konaté, l’Ambassadeur de  France  au Mali, Giles  Huberson, le Directeur  des Relations   internationales  de la douane française,  représentant  Madame  la Directrice   générale des Douanes  françaises à la  cérémonie, Dutheil Jean François, les partenaires techniques  et  financiers,  les cadres de l’administration des Douanes du Mali. Cette journée  internationale a été marquée  par la réception du   Daba  Center ; la tenue d’une  conférence- débats  sur le thème  de la  journée à savoir : « communiquer :  partager  l’information pour mieux  coopérer »  et plusieurs interventions.

 

 douanes koulikoro mali

Au Mali, l’administration des douanes s’est engagée, depuis deux décennies, dans un vaste programme de réformes et de modernisation. L’objectif   visé est de promouvoir une approche globale de renforcement des capacités et de faire de l’administration des douanes, un modèle de modernité au service de l’Etat et des usagers.

 

 

En recevant le  Data  Center,  le Directeur Général  des Douanes  du Mali, l’Inspecteur  général, Moumouni  Dembélé, a attiré  l’attention  de l’assistance sur l’exemplarité  de la coopération  entre  les douanes  maliennes et les douanes françaises. Il a, aussi, évoqué les circonstances qui ont prévalu à l’acquisition d’un tel outil informatique sans oublier de parler de sa qualité et de ses potentialités. Selon  le premier responsable des douanes maliennes, le  Data  Center  est un réel  instrument  de sécurisation  des douanes qui contribuera  à l’amélioration des conditions de travail  au niveau  de l’administration  des douanes. Il a surtout salué l’exemplarité de la coopération française qui, selon lui, a contribué financièrement à hauteur d’environ 1 milliard de FCFA. Il  a, également, apprécié  à sa  juste  valeur, la mise  à disposition par la  Directrice  générale des Douanes  françaises, d’un  expert  français. Selon l’Inspecteur général, Moumouni Dembélé, tous les pré requis ont été exécutés pendant la phase opérationnelle, dans le délai imparti. Il a précisé que le Data Center, outre la sécurisation des données, facilitera la migration vers le SYDONIA WORLD.

 

 

Après avoir vivement  remercié  le conseiller technique, Sylvain Raymond, l’inspecteur général, Moumouni Dembélé  a, conformément, aux instructions de sa hiérarchie, engagé la Direction de l’Information et de la Statistique  que  dirige le colonel des Douanes, Fakourou Sylla, à faire bon usage de l’outil qui vient d’être acquis. Aux dires du Directeur général, le Data Center vient en appoint aux actions déjà amorcées dans le cadre d’une informatisation très avancée.

 

 

Le Directeur des Relations  internationales des Douanes françaises, Dutheil  Jean  François, représentant Mme la Directrice  générale des Douanes  françaises  à la cérémonie, a témoigné de la reconnaissance, de la satisfaction et de la  fierté  de la Directrice  générale  des Douanes  françaises qui entend   soutenir  notre Douane. L’Ambassadeur de  France  au Mali, Giles  Huberson, de son côté, a mis  un accent sur la relation bilatérale fraternelle entre le Mali  et la France  et l’originalité  du projet monté  et présenté par la  partie  malienne. Il a fait savoir que dans tous les pays du monde, les douanes sont la colonne vertébrale du pays en matière de recettes.

 

 

L’Ambassadeur, après avoir félicité le Conseiller technique, Raymond, a fait part de sa fierté du fait que le projet vienne des Maliens. Le Mali, à travers ce projet, s’exporte, a-t-il dit. Il en a profité pour féliciter l’ensemble des acteurs en charge de la mise en œuvre du Data Center.

 

 

Madame le Ministre de l’Economie et des Finances, Bouaré Fily Sissoko a salué, pour sa part, la vitalité de la coopération française. Elle a rassuré la partie française qu’une bonne utilisation sera faite du Data Center, gracieusement offert aux douanes maliennes. S’adressant  à l’administration des douanes maliennes,  Mme  le Ministre dira : « Mon département sera  regardant sur la qualité des prestations et le niveau  des résultats  qui doivent  être  à la  hauteur   des  efforts consentis ». Elle a engagé la Douane à s’impliquer davantage dans la lutte contre la fraude ; à appliquer la réglementation et rien que la réglementation.

 

 

Enfin, Mme  le Ministre  a engagé  la Direction  générale des douanes  à assurer  un entretien  périodique et  rigoureux  de l’outil informatique et à procéder à la mise à  niveau  permanente du personnel  technique chargé du  matériel.

 

 

Des cadeaux symboliques ont été remis à la partie française avant la coupure du ruban symbolique et la visite guidée et commentée du Data Center. Nous reviendrons dans nos prochaines parutions, sur la conférence- débats et la cérémonie de départ des agents à la retraite.

 

 

Tiémoko Traoré

 

 

 

 

Projet de reconstruction et de sécurisation du système informatique de la dgd

Préambule du Protocole d’accord tripartite du 20 juin 2013

La   douane   malienne a subi   la destruction de ses infrastructures informatiques pendant les évènements de   mars 2012. Le Ministère   Français des Affaires Etrangères a décidé   de financer la reconstruction et la sécurisation du système informatique douanier. Pour ce faire, un budget d’urgence a été   attribué à l’ambassade de France au Mali pour réaliser cette opération. Pour la mise en œuvre   technique, le Ministère Français   des Affaires Etrangères s’est rapproché de la douane française pour conduire ce type   d’opération. La douane française   a nommé   un expert   pour assurer l’assistance à la maîtrise d’ouvrage de l’opération. Le projet a un coût    estimatif   de 1 400 000 £ soit environ   918 400 000 FCFA

 

 

Présentation du projet

Dans le cadre  de la   modernisation des administrations  publique, la  douane malienne  s’est dotée  d’un plan  stratégique 2011-2015  en vue   de moderniser son outil  de    travail,  faciliter  et améliorer   le service   aux   usagers et au  entreprises, augmenter   de manière   efficiente  les recettes   de l’Etat. l’une  des composantes  majeures  de cette  modernisation repose   sur le système   informatique   douanier. Le projet   de reconstruction et de sécurisation du  système   informatique  douanier  a vu  le  jour   suivant  la décision  N° 0023 bis/MF-DGD du  18  juin  2013  au sein  de la direction  générale des douanes pour la mise en œuvre  de deux  data  center. Les  travaux  ont commencé des le  18 juin et ont pris   fin  le 21   novembre 2013

 

 

Définition

Un centre de    traitement  de données (data  center   en  anglais)  est un site  physique sur lequel  se trouvent   regroupés des équipements  constituant   du système   d’information d’un service   (serveurs, baies  de stockage, équipements  réseaux et de télécommunications,  etc.)  C’est un service   généralement utilisé pour remplir une mission critique relative à l’informatique et à la    télématique. Il comprend   en général   un contrôle sur l’environnement (climatisation, système de prévention contre l’incendie,   vidéo surveillance etc.) une alimentation d’urgence   et redondante ainsi   qu’une sécurité   physique élevée. Face à l’ère   de l’Internet   et de l’omniprésence du tout virtuel, les Data center sont devenus   indispensables pour les services en vue   d’optimiser la sécurité   informatique et  le stockage  de d données. Composante

 

1 composantes  physiques  climatisation (précise et  stable) bloc  d’alimentation d’urgence  et  une  unité de secours   (groupe  électrogène  et onduleurs), système  perfectionné  d’alerte  d’incendie ;  extinction  automatique des incendies par  gaz  inerte ; conduites  pour   câbles   au dessous  du  faux   plancher ; surveillance par caméras  en circuit  fermé ; fibres  optiques  pour la   liaisons  intersites  (inter swithes)

 

 

2 composantes logiques

Pour  permettre  les mission  principales du centre,  elles   doivent   assurer   la  bonne   connexion  réseau (internet,  intranet, etc.) et  une haute    disponibilité  du système  d’information. Pour  cela, différentes applications logicielles gèrent  les   tâches  essentielles  de l’activité métier. Parmi  ces applications,  on  retrouve   des gestionnaires de bases  de données, des serveurs  de  fichiers  et des serveurs   d’applications.

 

 

Avantage

Parmi  les avantages  du  data  center  on peut citer :  la qualité   des infrastructures  et le  niveau  de sécurité   (haute  disponibilité) ;  la réduction des dépenses  d’investissement  et  d’exploitation ; la simplification des opérations informatiques ; la  consolidation et la ritualisation ;  l’informatique en Cloud privé. Le  Datacenter  offert   par la coopération  française est de type tier3 : « tous les  composants sont redondants et en double   alimentation,  l’alimentation électrique  est  doublée  mais  fonctionne en mode   actif/passif »

 

Source Douanes

 

 

SOURCE: Le Pouce

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *