Journée de l’industrialisation de l’Afrique : Des solutions à mettre en œuvre

Le Mali à l’instar des autres pays africains a célébré le 20 novembre 2014, la Journée de l’Industrialisation de l’Afrique. Ce fut fait au CICB sous la présidence de Moussa Mara, Premier Ministre, Chef du Gouvernement. Cette journée a été organisée par la Direction Nationale de l’Industrie(DNI) en collaboration avec l’Organisation Patronale des Industriels(OPI) et avec l’appui de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel(ONUDI).

moussa mara premier ministre chef gouvernement célébration journee industrialisation exposition opi

Le Président de l’OPI, Cyril Achkar, dira que l’objectif de la journée est d’inciter les pays africains à s’engager dans le  processus industriel et de susciter une prise de conscience au niveau international du développement industriel. Pour lui, cette célébration devait permettre aux pays africains de s’interroger sur les solutions à mettre en œuvre, pour développer l’industrie et combler les fossés qui nous séparent des pays industrialisées. Il a rappelé que pour la 3ème fois au Mali, l’OPI préside l’organisation de la journée de l’industrialisation avec la DNI.

Pour sa part, le ministre de l’industrie et de la promotion des investissements, Moustapha Ben Barka, a rappelé aussi que  le  20 novembre de chaque année le Mali célèbre la journée de l’industrialisation de l’Afrique. Cette fois-ci, elle se tient cette année au Mali dans un contexte de relance économique et au moment où des pourparlers inclusifs sont en cours en vue d’une réconciliation nationale et du retour d’une paix durable.

Il a appelé les autorités à porter une attention plus accrue au développement de l’agro-alimentaire, afin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et de générer plus de revenus en faveur des couches vulnérables, notamment les femmes et les jeunes en milieu rural.

Les thèmes retenues pour cette année sont : le financement alternatif de nos industries : cas de la Bourse des Valeurs Mobiliers d’Abidjan ; le développement industriel inclusif et durable : l’agro-industrie africaine pour la sécurité alimentaire…

Après l’intervention du ministre de l’industrie, un panel dirigé par Djibril Tabouré, président du REAO, a parlé des potentialités du développement agro-industriel et la sécurité alimentaire.

Prenant la parole, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Moussa Mara, a précisé que l’industrie est un élément incontournable pour le développement. « Sans l’industrie, le chômage se développe, sans l’industrie, il n’y a pas d’emploi au souhait escompté », a-t-il ajouté. Puis il a conclu que l’industrie n’est pas seulement une grande usine, mais une valeur à l’échelle du développement.

A noter qu’au cours de la cérémonie d’ouverture, le Coordinateur de la Coalition du secteur Privé dans la lutte contre le VIH /Sida, le Dr Moctar Diallo a fait une communication sur la maladie à virus Ebola. La cérémonie a pris fin avec la visite des stands avec le Premier Ministre, Moussa Mara.

Lassana Coulibaly

SOURCE: Le Guido  du   26 nov 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.