INDUSTRIES : Douze mois d’activités pour accélérer le développement

Le plan annuel d’urgence de développement industriel est désormais disponible. Le document a été présenté à la presse, mardi dans l’après-midi, dans les locaux du ministère du Développement industriel.

mohamed aly ag ibrahim ministre developpement industriel

Le plan d’urgence de développement industriel pour la période août 2017-juillet 2018 détaille les projets d’unités industrielles réalisables par région et ceux du district de Bamako. Il prend en compte l’ensemble des occupations prioritaires relatives à ce secteur.
Pour le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim « Ces activités portent sur l’amélioration du cadre législatif et réglementaire, le renforcement de notre base industrielle, une plus grande implémentation de la démarche qualité au sein des entreprises et la mise en place d’un environnement plus incitatif ».
Ce plan annuel d’urgence prévoit également des activités soutenant la promotion de la propriété industrielle, et la compétitive des unités existantes. En la matière, il est prévu, la création de dix Centres d’appui à la technologie et à l’innovation (Cati) dans les structures de recherche et de développement. Le Centre malien de promotion de la propriété industrielle (Cemapi) compte déjà plus de 30 structures nationales qui font partie du Centre d’appui à la technologie et à l’innovation (Cati) du Mali.
Le nouveau plan d’urgence de développement industriel, présenté aux hommes de médias, met l’accent sur l’adoption du programme spécial de réhabilitation et la mise à niveau du programme des entreprises des régions du nord.
Le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim a invité les différends chefs de service à se surpasser pour réussir dans les meilleurs détails possibles, le challenge qui leur attendent « la mise en œuvre de ce pan annuel d’urgence doit permettre progressivement assurer le développement industriel harmonieux, inclusif, durable et contribuer au développement économique et social » .
Le département du développement industriel aura besoin de plus 1 milliards de F CFA pour réaliser ces activités établit sur an.
Kadiatou Mouyi Doumbia

 

Source: lesechos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *