Hydraulique : Bientôt le Projet de Kabala desservira Bamako en eau potable

le ministre de l’énergie et de l’eau, Sambou Wagué, accompagné par des membres de son cabinet, a effectué le vendredi 14 décembre 2018, une visite de terrain sur le chantier du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de ce grand projet qui doit produire 288.000 mètre cube/jour. Ainsi, après cette visite, le ministre a déclaré que les travaux avancent globalement et de manière satisfaisante.

Cette journée a tout d’abord débutée à la station de pompage  (Lot 1) où le ministre a visité  les ouvrages de prise d’eau et d’exhaure et assisté au lancement des tests. Ensuite, il s’est rendu à la station de traitement des eaux (Lot 2) et le refoulement des eaux traitées vers Bacodjicoroni (Lot 3). Cette visite a pris fin sur les travaux du projet qui doit desservir en eau l’université de Kabala.

Parlant du taux de réalisation des travaux, le responsable de la mission de contrôle, du projet de Kabala, Serge Konan Dammoh, a fait savoir que la partie sur laquelle ils travaillent est composée de trois  lots. Ainsi, il dira qu’en termes d’avancement, les travaux du lot 1 sont achevés et qu’ils ont déjà démarré les tests maintenant qu’ils sont sur les dernières finitions. Ensuite, il dira qu’ils sont sur la finition au niveau traitement, avant d’ajouter qu’il pense qu’ils pourront démarrer les premiers tests courant février pour une livraison d’eau sur le réseau courant mars. Enfin, il a déclaré que pour ce qui concerne le lot trois, les travaux sont achevés et réceptionnés à ce niveau.

Évoquant  les problèmes, le responsable du groupe d’entreprises chargé de la réalisation de ces ouvrages, Lallement Patrick, a évoqué des problèmes de chantier et d’approvisionnement. « Je suis quand même confiant sur la mise en route telle qu’on l’a défini avec la somapep, la procuration pour courant mars », a-t-il souligné. Concernant l’impact de l’incident, il y a deux mois de cela sur le site. Il a expliqué que le site présente deux lignes qui sont indépendantes, croisées et qui produise chacune 144.000 mètre cube/jour. Selon lui, l’incendie ne concerne qu’une seule tranche et maintenant qu’ils vont mettre en route la deuxième ligne pour la production de l’eau sur la station  au plus tard le 15 mars. Aussi, il a souligné qu’ils vont mettre dans la foulée après l’expertise des ouvrages pour finir les travaux sur la tranche ferme ce qui doublera la capacité de la station.

Pour le Directeur Général de la SOMAPEP, Yénizanga Koné, le Projet de Kabala est vraiment l’espoir de la population de la ville Bamako et ses environs du fait qu’il est prévu sur le site production de 288.000 mètre cube /jour. Plus loin, il dira que les travaux se déroulent avec satisfaction. « C’est l’incident sur  l’ouvrage qui a retardé la mise en eau pour deux à trois mois, mais le groupement a doublé d’efforts pour qu’ils puissent avoir de l’eau potable à partir du mois de mars. »

Contextualisant sa visite, le ministre Sambou Wagué, a précisé qu’il est venu s’enquérir de l’état d’avancement des travaux notamment voir avec les entreprises si les travaux avancent conformément à ce qui a été convenu lors des visites précédentes. Selon le ministre, les travaux avancent globalement de façon satisfaisante. « Nous avons constaté que le premier lot est presque terminé à 98% et le deuxième lot est à 75%. Ce qu’on peut retenir, c’est que les essais industriels commenceront vers le 10 février et vers le 15 mars ils vont injecter l’eau dans le réseau de la Somagep. Je crois que, ça, c’est quelque chose qui est réconfortant », a conclu le ministre de l’énergie et de l’eau.

Ousmane Baba Dramé

SourceLerepublicainmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *