Gestion des migrations professionnelles au Mali : L’Anpe et l’ICMPD dotent le Mali d’un manuel de référence

Service d’emploi public (Spe), l’Anpe dispose d’une expertise en matière d’intermédiation et de placement de main d’œuvre au Mali et à l’international. C’est à ce titre que l’Agence, appuyée par l’expertise technique du Centre international pour le développement des politiques migratoires (Icmpd), une agence de l’Union européenne, a produit  un document de référence sur les questions de migrations de travail au Mali. Le lancement de ce manuel de gestion des migrations professionnelles du Mali a eu lieu le mardi 3 septembre au Centre de perfectionnement et de reconversion de l’Anpe, sous la présidence du Secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Drissa Guindo.

Le manuel pour la gestion des migrations professionnelles au Mali traite, entre autres, des enjeux des migrations professionnelles (contexte au Mali, expérience de l’Anpe dans le domaine de la migration professionnelle et enjeux mondiaux) ; le cadre juridique et normatif de gestion des migrations professionnelles (aux niveaux national, africain, sous régional, de l’OIT avec les conventions pertinentes en matière de migration, de l’Organisation des Nations Unies) ; le cadre institutionnel et opérationnel de gestion des migrations professionnelles ; les partenariats Anpe et structures associatives et socioprofessionnelles ; les offres de service de l’Anpe en matière de migration professionnelle ; la prospection du marché et le traitement des offres d’emploi à l’international ; les services aux candidats à la migration ; l’appui aux migrants de retour.

A la cérémonie de lancement du manuel, le directeur général de l’Anpe, Ibrahim Ag Nock, a salué le soutien constant de l’Icmpd au SPE, un accompagnement ayant permis à l’Anpe et à tous les acteurs nationaux en charge des questions de migration de disposer du document. Selon le Dg de l’Anpe, le manuel est le fruit d’une réflexion et d’un travail consensuel soutenus par l’expertise technique et le cofinancement de l’Anpe et de l’Icmpd. ” Les raisons pour lesquelles nous requérons l’implication de tous les acteurs, nationaux et internationaux du domaine de la migration évoluant au Mali, sont, entre autres, informer l’opinion publique nationale et internationale sur l’existence du manuel ; garantir l’approbation du manuel par une large communication ; favoriser l’utilisation du manuel par les acteurs du domaine des migrations professionnelles ; contribuer à la promotion de la migration légale, à la réinsertion des migrants de retour et à l’insertion des demandeurs d’emplois par la mise à leur disposition des informations fiables ; jouer pleinement notre partition dans la mise en œuvre de la Politique nationale de la migration (Ponam)”, a déclaré le Directeur général.

Drissa Guindo (Secrétaire général de l’Emploi et de la Formation professionnelle) : “La mise à disposition du public de ce Manuel de gestion des migrations professionnelles au Mali est une réponse des plus hautes autorités de notre pays dans le cadre de la gestion concertée des migrations de la main d’œuvre”.

Pour le Secrétaire général du département de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Drissa Guindo, le lancement du manuel révèle une grande importance compte tenu des enjeux et défis qui sont liés à la migration au Mali qui est un pays historiquement un grand espace de mobilité inter et intra régional, source de brassage humain.

“La contribution substantielle que nos compatriotes de la diaspora apportent dans le développement socioéconomique du Mali afin de lui assurer un meilleur avenir n’est point à démontrer. Aussi, pour maximiser les retombées positives de la migration, notre devoir à tous est de réguler le phénomène qui se trouve au cœur des relations entre les pays entretenant des liens de coopération mutuellement avantageux.

C’est pourquoi, la mise à disposition du public de ce document de référence national qu’est le Manuel de gestion des migrations professionnelles au Mali est une réponse des plus hautes autorités de notre pays dans le cadre de la gestion concertée des migrations de la main d’œuvre.

La migration professionnelle mérite d’être soutenue dans la mesure où elle peut être un levier en matière d’insertion professionnelle de nos jeunes tentés par toutes sortes d’aventures”, a-t-il affirmé. Il a soutenu que depuis plusieurs années des structures nationales et internationales travaillent au Mali sur le champ de la migration. Toutefois, a-t-il avancé, malgré la diversité des intervenants, la composante migration professionnelle n’est pas gérée à hauteur de souhait alors qu’il le faut.

La plupart des candidats à la migration partent sans être préparés en amont. Ce qui aboutit le plus souvent à des drames humanitaires très lourds de conséquence pour nos communautés respectives. Il a salué l’Anpe qui, dans sa nouvelle vision, a créé un département dédié spécifiquement à la promotion de la coopération et de la migration professionnelle pour offrir l’opportunité aux jeunes Maliens d’avoir un parcours migratoire mieux tracé, à travers la mise à la disposition du public de cet important outil qui permettra de mieux gérer les questions de migration de travail au Mali et à l’international. Il a invité tous à une meilleure appropriation du précieux document qui constituera une référence en matière de procédure de gestion des migrations professionnelles au Mali.

    Siaka DOUMBIA

Source: Aujourdhui-mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *