Franc CFA: Emergence rime avec souveraineté monétaire

« Les profanes technico-économiques, taisez-vous ; cette réflexion vous dépasse ». C’est la réponse formulée par le Président de la république Macky Sall en visite officielle en France, sur l’indépendance monétaire de la zone « franc CFA ».

billets banque franc cfa bceao

Inviter seulement les économistes et particulièrement les spécialistes de la monnaie à porter le débat, renvoie la question à des discussions de savants sans limites vue les divergences d’opinions en la matière.

 

Effectivement, comme vous l’avez si bien évoqué « Nous avons une institution forte et crédible. Et il ne faut pas la déstabiliser, car, quoi que l’on dise, le franc CFA est une monnaie stable» mais la zone franc CFA comme tous les pays qui la composent ne décolle pas, s’appauvrit et reste d’une manière structurelle au bas du classement des pays les plus pauvres du monde.

 

Heureusement que la monnaie est stable dans une sous-région qui peine à se conserver en équilibre. Cependant, il est nécessaire de s’interroger sur des contrats hérités d’une longue période de domination en cycles d’exploitation à savoir l’Esclavage, la colonisation, décolonisation politique qui ont vu naître des jeunes Etats, apprentis d’une forme de gestion républicaine qui, il faut le reconnaître, semble de très loin différente des configurations précédentes l’invasion française.

 

Cette nouvelle forme de gouvernance introduit une notion fondamentale qu’est la démocratie qui nivelle le poids politique de tous les citoyens, permet à chaque citoyen de participer à la chose politique s’il le désire dans le respect des règles qui stabilisent cette dite communauté, et également donne le droit à tout citoyen de demander des comptes aux gestionnaires de la force publique.

 

Maintenant plus d’un demi-siècle d’une nouvelle forme de tutelle, la zone « franc », l’Union Economique et Monétaire Ouest africaine (UEMOA) a su peut-être atteindre ses différents objectifs mais nul ne peut nier ce constat simple : tous les pays dits développés ou en voie de l’être (émergents) disposent de leur souveraineté monétaire.

 

Plutôt de solliciter la lumière des autres, marchons vers la lumière en ouvrant les travaux de réflexion sérieusement au lieu de botter en touche car c’est aux hommes politiques de fixer le cap, aux spécialistes de trouver les voies et moyens d’y arriver et à la société civile de démocratiser la question…

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *