Forum économique sur la chaîne de valeur agricole : Les acteurs du secteur édifiés sur les opportunités de la Banque Atlantique

C’est en présence de plusieurs membres du gouvernement et de l’ambassadeur du Maroc au Mali, Hassan Nassiri que le Forum économique de la Banque Atlantique s’est ouvert le vendredi 12 avril dernier à Sheraton hôtel.

L’objectif était d’expliquer aux opérateurs économiques maliens du secteur de l’agro-industrie les opportunités que la banque leur offre.

Cette rencontre intervient seulement un jour après le lancement l’offre Atlantique leasing. Elle était animée par un panel experts composé de Kamal Mokdad, Directeur général de la Banque Centrale Populaire, du représentant du ministre de l’Agriculture, Dr Lassina Diakité et de l’entrepreneur, Simbala Sylla.

Outre le Directeur de la Banque Atlantique au Mali, Habib Bledu, plusieurs membres du gouvernement étaient présents à cette rencontre.

Après la présentation du Groupe Banque Centrale Populaire,, c’est le Directeur de cette institution qui a ouvert le bal des interventions. Dans ses mots de bienvenue, il a rappelé que son institution est un groupe résolument africains engagé dans une relation étroite avec les États et les citoyens des pays où la banque s’est implantée dans la continuité de la vision du roi Mohamed VI pour le continent.

Selon lui, aujourd’hui, pour apporter du sens à cette vision à la fois en étant partenaire privilégié des Etats dans la conduite leur politique économique, mais aussi elle entend être un partenaire pour l’accompagnement des citoyens pour l’amélioration de leur inclusion sociale et financière. D’où sa progressive extension qui lui donne la capacité d’un encrage fort qui lui permet de mieux intégrer les réalités locales dans la stratégie qu’elle entend mettre en place.

C’est la première Banque à construite une plate-forme régionale avec l’expertise de plusieurs filiales. Elle a lancé des investissements structurants en Afrique. Le Directeur de BCP a souligné que son institution s’intéresse particulièrement au Mali au financement des chaînes de valeurs pour le renforcement des capacités économiques des acteurs dans le secteur de l’agriculture. «C’est pourquoi nous avons rapproché certains partenaires tel que la SFI et la Banque mondiale pour pouvoir financer la chaîne de valeur de l’agriculteur à l’exportateur final ».

Deux heures durant, les différents conférenciers ont chacun dans sa spécialité expliqué dans quelle direction le Groupe bancaire pourra soutenir la chaîne de valeur de l’agro-industrie au Mali.

Au cours du débat certains participants ont invité les responsables de la Banque à élargir son soutien à leur secteur. C’est le cas notamment du président de la filière lait au Mali. Une opportunité que Kamal Mokdad n’a pas rejetée.

Mohamed Naman Keïta

Source: Le 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *