Entretien routier 2017 : Des travaux conséquents à l’intérieur du pays !

Le lancement du programme des travaux d’entretien routier au titre de l’année 2017, a eu lieu, le dimanche, au village de Kifosso, cercle de Yorosso dans la région de Sikasso. Situé à plus de 500 kilomètres de Bamako avec une population hétérogène majoritairement ‘’Miniaka’’, laquelle a comme des activités principales l’Agro-pastorale et commerce. D’où la nécessité d’entretien leur route qui datée depuis 1965 (Kimparana-Kifosso-Yorosso) et qui est devenue impraticable avec son état de sa dégradation.

travaux-entretien-routier-voie-goudron

Des enfants alignés avec leur fanion, des femmes et des vieux, des balafonistes, des chasseurs avec leur fusée qui ont donné plusieurs canons, voilà entre autres des atmosphères qui ont donné l’éclat et la joie à la cérémonie en accueillant le ministre de l’Equipement et du désenclavement, Traoré Seynabou Diop et son homologue de l’Agriculture, Dr. Nango Dembélé et leurs délégations. Les Directeurs généraux de l’Autorité routière, et de l’AGROUT et de la Direction nationale des routes; du président de la Commission des Travaux publics de l’Assemblée nationales; des autorités coutumières et administratives ont été présentes.
En effet, ce programme pluriannuel d’entretien routier concerne 4 951,41 kilomètres bitumées, 958,20 kilomètres de routes en terre et 1 386 kilomètres de pistes rurales pour un montant global de 19 000 263 670 de francs CFA. Et, les principaux axes routiers retenus pour le programme pluriannuel qui seront exécutés par les entreprises nationales sont: RN1, Diéma-Sandaré-Kayes-Diboli; RN3, Bamako-Kati-Kolokani-Didiéni et Nioro-Gogui; RN6, Ségou-Bla-Sévaré; RN7, Sikasso-Zégoua; RN11, Sikasso-Koutiala; RN12, Bla-Koutiala-Koury-Frontière Burkina Faso; RN13, Koutiala-Kimparana-Sienso; RN14, Koury-Kimparana; RN15, Sévaré-Bandiagara; RN28, RN7-Sélingué; RN32, Point A-Mioh-Macina; RN33, Ségou-Point A-Niono.
Ce qu’il faut retenir ces travaux qui seront réalisés consistent entre autres, point à temps en enrobé, point à temps en latérite, enduit superficiel bicouche, enduit superficiel monocouche, remise au gabarit, rechargement, reprofilage, construction d’ouvrage d’art, nettoyage et réparation des ouvrages d’art, débroussaillage, signalisation etc. Ainsi, force est de constater que l’objectif visé par les travaux dudit programme pluriannuel est de maintenir à un bon niveau de service, les principaux axes routiers pendant deux ans par la présence permanente d’entreprises qualifiées afin d’intervenir à temps pour les travaux d’entretien. Ceci a pour avantage non seulement de circonscrire rapidement les dégradations, mais aussi de minimiser de ce fait les coûts d’entretien.
Par ailleurs, après le mot de bienvenu et de remerciements du Chef de village, Wapho Dao, le maire de la Commune rurale de Kiffosso I, Bourama Goita a dit que ce 21 mai 2017 est un grand jour et un jour qui sera affiché en lettre d’or sur leurs murs. Il a rappelé que ce projet était un rêve pour sa population et grâce à la volonté du président IBK est devenu une réalité. Il a ainsi évoqué que RN14 appelait «Route des poissons » est une des routes la plus vieille que notre indépendance. Elle servait, a-t-il dit, de transport des poissons du delta central à Bobo en Haute Volta. La réhabilitation de cette route, a-t-il ajouté, permettra au renforcement de la capacité économique du cercle car c’est une zone cotonnière dont la production s’élève à 13 472 720 tonnes soit 38,12% de la production totale du secteur.
Prenant la parole, le ministre de l’Équipement et du désenclavement, Traoré Seynabou Diop, a souligné que l’entretien routier occupe une place de choix dans la mise en œuvre de la Politique nationale des transports et des infrastructures de transports et du désenclavement, adoptée par le Gouvernement, notamment dans ses axes stratégiques «Entretien et équipements des infrastructures existantes». Selon le ministre Traoré Seynabou Diop, il s’agit assurément à travers ce lancement des travaux d’entretien routier de poursuivre avec engagement et détermination la traduction en actes concrets de la vision du président de la République, IBK en matière de désenclavement. A l’en croire, l’entretien de cette route, redonnera espoir aux populations utilisatrices de cet axe routier. «Si des résultats encourageants ont été obtenus dans le domaine de l’entretien, notre objectif est de maintenir le trafic sur l’essentiel de nos routes aussi bien en saison sèche qu’en hivernage», a-t-elle souligné.
Et d’ajouter, que pour ce faire, nous devons capitaliser les acquis et corriger nos insuffisances en renforçant notamment notre système de programmation et notre mécanisme de suivi-évaluation. A cet effet, elle a invité la Direction nationale des routes et l’AGROUTE à veiller strictement sur les entreprises et sur les bureaux de contrôle retenus dans le cadre de l’entretien routier 2017 afin que les objectifs de qualité et de résultats assignés soient atteintsrt.? D.    Dx. Avant de terminer elle a adressé quant aux entreprises et bureaux de contrôle sélectionnés de réaliser les prestations dans les règles de l’art, dans les délais contractuels et avec professionnalisme, toutes choses qui constitueront des indicateurs de performance et des éléments de jugement.
Retenons que le coût des travaux d’entretien de cette route Kimparana-Kifosso-Yorosso d’une longueur de 80 kilomètres s’élève à 500 000 000 de francs CFA pour un délai d’exécution de 8 mois, confiée à l’entreprise EGK (Entrepris Général Mamadou Konaté). Et, le contrôle et la surveillance sera assuré par le bureau d’études SIED (Société ingénierie développement équipement).
Baseydou KONE

Par Aube d’Afrique

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *