Entreprenariat féminin-Initiative We-Fi : La Banque mondiale finance l’offre en viande de Jamila Ben Baba

Le Mali était à l’honneur le mardi 25 septembre à New York à travers notre compatriote Jamila Ben Baba dont le projet a été sélectionné par la Banque mondiale dans le cadre d’un programme de soutien à l’entreprenariat féminin dans les pays en développement. L’entrepreneure était invitée par la Banque mondiale pour présenter son projet lors d’un panel tenu le mardi après-midi à New York en présence de Ivanka Trump, la fille du président américain, la princesse des Emirats, ReemB int Ebrahim Al Hashimy et Dr. Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale.

Jamila Ben Baba bénéficiera d’un appui conséquent de la Banque mondiale pour l’amélioration de son offre en viande rouge et autres produits dérivés de l’élevage. Cette femme d’affaires est la présidente du conseil d’administration et actionnaire à hauteur de 75% de Laham Industrie. Son parcours professionnel a démarré à Conakry en 1989 par la distribution exclusive des véhicules Toyota dans le cadre d’une entreprise familiale. C’est en 2011 qu’elle lance Laham industries en partenariat avec Catek.

Ce parcours montre éloquemment que les femmes ont réussi à s’implanter dans les affaires. Mais elles ne forment qu’un petit groupe car seulement 30% des petites et moyennes entreprises (PME) formelles dans le monde sont détenues et dirigées par des femmes. Elles sont généralement confrontées à de nombreuses difficultés pour financer, posséder et développer une entreprise, notamment des obstacles juridiques et politiques à la propriété et au développement des entreprises.

A travers le programme « We-Fi », la Banque mondiale a l’intention de réduire ces inégalités. Son approche globale aidera les femmes des pays en développement à avoir un accès accru aux financements, aux marchés et aux réseaux nécessaires pour créer et développer une entreprise. Avec un financement de plus de 340 millions de dollars provenant de quatorze gouvernements, ce partenariat entre gouvernements, banques multilatérales de développement et autres parties prenantes, a été conçu pour débloquer des financements au profit des entreprises dirigées par des femmes dans les pays en développement, y compris dans les environnements les plus difficiles.

Pour Jamila Ben Baba, au-delà de sa personne et de son entreprise installée à Kayes, c’est tout le Mali qui est honoré à travers la sélection de son projet. « J’encourage les autres femmes à ne pas baisser les bras », s’est exprimée la lauréate de l’initiative We-Fi qui a remercié les pouvoirs publics maliens pour leur appui dans la réalisation de ce dessein.

Correspondance particulière depuis New York

Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *