Election à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali : Boubacar Tandia de la liste « B» compte faire du CCIM un outil de promotion du secteur privé

Boubacar Tandia, le candidat de la liste « B » pour briguer la présidence de la chambre de Commerce et d’Industrie du Mali a organisé une rupture de jeûne collective à son siège de campagne, le Mercredi 15 Juillet 2015, au cours de laquelle il a dévoilé ses ambitions pour la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali.

 

siege chambre commerce industrie mali ccim

Le directeur de campagne de Boubacar Tandia, Hama Aba Cissé, non moins président des commerçants détaillants du Mali, a entamé ses propos en présentant le candidat. Issu d’une lignée de commerçants, Boubacar Tandia se berce depuis la tendre enfance dans le métier du commerce et s’est frayé vite un chemin par sa perspicacité et sa pugnacité, souligne-t-il. Il a accumulé des petites sommes et parvient à ouvrir une boutique qu’il entretient avec toutes les vigilances et en tire profit, ajoute le directeur de campagne Hama Aba Cissé. « C’est un fin connaisseur du métier et requinqué d’ambitions novatrices qui ambitionne d’occuper le fauteuil de la CCIM, et nous œuvrerons afin qu’il l’occupe  tout en redonnant à la chambre toutes ses lettres de noblesse », clame-t-il. C’est un candidat totalement ému par les mots de son directeur de campagne qui s’est adressé à l’auditoire. Boubacar Tandia, le candidat de la liste « B » commerce et service, a adressé ses remerciements à tous ceux et à toutes celles qui ont daigné s’inscrire sur la liste afin qu’ils fassent chemin ensemble pour le meilleur devenir de la chambre de commerce et d’industrie du Mali. Il a annoncé que son ambition est de faire de la CCIM un outil de rassemblement, d’unité et de promotion du secteur privé au service du développement économique et social de notre pays. Pour la réalisation de cette mission, nous avons besoin de votre adhésion, de votre mobilisation et de votre participation, ajoute-t-il. Boubacar Tandia a convié les opérateurs économiques et les commerçants à sortir massivement le jour du vote et faire un vote massif et utile le 26 juillet afin d’assurer la victoire suprême. C’est autour des tables garnies et dans une atmosphère conviviale que les opérateurs économiques et commerçants ont observé la rupture du jeûne.

Moussa Samba Diallo

 

source : Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.