ÉCHANGEUR ET VIADUC A SIKASSO : Le président IBK propulse la capitale du Kénédougou dans la modernité urbaine

Le président Ibrahim Boubacar Kéita a séjourné à Sikasso aujourd’hui le jeudi 4 avril 2019 pour lancer des travaux de réalisation d’infrastructures à la hauteur de la dimension socioéconomique et politique de cette région. Dans la capitale du Kénédougou, le chef de l’Etat a en effet posé la première pierre d’un échangeur, d’un viaduc et de dix (10) Km de voies urbaines. Des infrastructures qui vont bientôt propulser la capitale du Kénédougou dans une ère de modernité urbaine.

 

Le coût global de ces réalisations est de 31,594 milliards de FCFA (HT). Le financement est assuré par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et le budget national. Les travaux vont créer 873 emplois indirects et induits ainsi que 600 autres emplois générés au cours de la mise en œuvre du projet, dont 570 pour les jeunes et 18 pour les femmes. Le marché des travaux est attribué à l’entreprise malienne EGK pour 27 mois.

Le président de la République tient ainsi une promesse faite aux Sikassois pendant la campagne électorale.

«Mon sentiment est à l’image de celui qui vous anime tous ici et de ce qui anime aujourd’hui tous les Maliens. Après ces journées de grande amertume nationale deux fois en raison de l’horreur que nous avons vécue, il y a que le pays avance. Le pays doit continuer d’avancer, de se construire et de répondre aux aspirations de ses enfants où qu’ils se trouvent, où qu’ils soient», a souligné IBK dans son intervention lors de la cérémonie.

«Nous l’avions entendue cette grande attente. Nous avions promis d’y réfléchir et d’en chercher les voies de réalisation… Et cela est survenu à un temps où nous sommes dans un projet tri-national qui nous verra à côté de nos frères du Burkina et de Côte d’Ivoire dans le Sikobo (Sikasso -Korogho-Bobo Dioulasso) qui est donc une plateforme naturelle et qui, demain, sera un hub sous-régional au bénéfice de toutes les économies locales et régionales ; un grand facteur d’intégration», a poursuivi le Chef de l’Etat.

Et de rappeler que l’ouvrage lancé le jeudi 4 avril 2019 «remplira beaucoup de fonctions» car il sera multifonctionnel… «C’est un bonheur pour nous de l’avoir fait… Nous avons entendu la forte interpellation de Monsieur le Maire de Sikasso, Pr. Kalfa Sanogo, dont nous nous souvenons qu’il fut directeur de l’Institut Polytechnique Rural de Katibougou. Et, il est en cela dans la veine de ses aînés N’Golo Traoré et Fagnanama Koné, Madou Fatogoma… Tous de Sikasso et qui ont rendu d’éminents services à notre pays comme de grands chercheurs dans le domaine agricole», rappelé IBK.

Aux Sikassois, le président de la République a promis d’examiner leur demande d’université par «les voies appropriées pour que nous voyons dans quelles conditions et de quelle façon nous pourrions également y faire droit. Mais, c’est de droit. Voilà tout ce bonheur aujourd’hui qui nous réunit ici à Sikasso» !

Naby

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *