Eau et électricité : Les capacités de production augmentent à Diéma et Kolokani

Ces réalisations, qui vont soulager les populations locales, entrent dans le cadre du programme présidentiel d’urgence sociale

L’accès à l’eau potable et à l’électricité faisait partie aussi des préoccupations que les populations de Diéma et Kolokani avaient exposé au Premier ministre, Dr Boubou Cissé, lors de sa visite de quatre jours dans la Région de Kayes pour s’imprégner des besoins des populations, afin d’y apporter des solutions idoines et adaptées.
Ces soucis relatifs à l’accès à l’eau potable et à l’électricité sont en passe de devenir de mauvais souvenirs à Diéma et à Kolokani. En effet, le ministre de l’énergie et de l’Eau a effectué, du 30 septembre au 1er octobre, un voyage dans les deux localités. Au cours de cette visite, Sambou Wagué a procédé à l’extension des réseaux électrique et hydraulique de ces villes. Pour l’occasion, il était accompagné d’une délégation, comprenant le directeur national de l’hydraulique, Yaya Boubacar, la directrice nationale de l’énergie, Mme Théra Aminata Fofana, le directeur des centres de l’intérieur de l’EDM-SA, Hamma Ag Mohamed et le directeur général de la Société malienne du patrimoine de l’eau potable, Yénizanga Koné.
Cette visite s’inscrivait dans le cadre du programme présidentiel relatif à l’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’électricité pour les populations.

à Diéma, le ministre Sambou Wagué a procédé à la mise en service de 13 bornes fontaines. Ce qui améliorera l’accès à l’eau potable. Rappelons que la production d’eau dans la ville de Diéma est assurée par six forages qui produisent en moyenne 400 m3/j. Le nombre d’abonnés raccordés au réseau s’élève à 574 branchements, plus 23 bornes fontaines. Sur ces 23, 13 sont réalisés par World Vision en 2018 et ne sont toujours pas opérationnelles, faute de gestionnaires disponibles. Sambou Wagué a procédé au renforcement du système d’éclairage public de la ville, en mettant en service de nouveaux poteaux électriques. Il a visité ensuite la centrale solaire et le groupe électrogène de 800 kva installé pour compléter le système d’éclairage de Diéma. « Nous sommes venus à Diéma pour voir quels sont les actes concrets à poser pour améliorer l’accès à l’eau. à Diéma, il existe 6 à 7 forages avec des capacités différentes. Nous serons donc obligés de faire une combinaison de ces forages pour alimenter la ville », a expliqué Sambou Wagué, avant de révéler que des batteries de stockage d’électricité ont été commandées pour permettre à la centrale solaire d’alimenter le réseau pendant la nuit. Ce qui diminuera le coût de production de l’électricité.
à Kolokani, la délégation a rendu d’abord une visite de courtoisie au chef de village, avant de procéder au lancement des travaux d’extension du réseau hydraulique. Cette extension se traduira par la réalisation de 10 nouvelles bornes fontaines dont le nombre passe désormais de 41 à 51.
Selon le directeur national de l’hydraulique, le taux d’accès à l’eau est de 70% dans la ville de Kolokani. « C’est-à-dire six personnes sur dix ont accès à l’eau potable. Des efforts importants ont été consentis, mais nous allons encore en fournir davantage pour faire face à la demande en eau qui est sans cesse croissante », a expliqué Yaya Boubacar. En la matière, Kolokani est desservie par un système alimenté à partir de quatre forages pour un débit cumulé d’environ 135 m3/h. Ce débit, dit-il, est largement suffisant pour faire face aux besoins d’ici à 2032. Outre ces bornes fontaines, la ville enregistre près de 600 branchements, a ajouté Yaya Boubacar.

En vue de s’assurer de l’état des installations, la délégation ministérielle a visité, tour à tour, la station de pompage, la centrale d’EDM-SA et le renforcement de l’éclairage public. A l’issue de cette visite, le ministre de l’énergie et de l’Eau dit avoir noté, en matière d’eau, un besoin d’extension du réseau. « Nous sommes venus et nous avons procédé à cette extension en mettant à la disposition de la population des bornes fontaines sur des sites choisis par le maire et le préfet», a expliqué Sambou Wagué.
Aux dires du ministre, le besoin d’extension en électricité était réel, afin que l’offre d’électricité soit régulière 24 heures sur 24. «Pour cela, nous avons apporté un nouveau groupe qui va venir renforcer la capacité de la centrale. Grâce à cela, nous pouvons non seulement offrir l’électricité à la population de Kolokani 24 heures sur 24, mais aussi étendre le réseau à d’autres concessions qui n’ont pas encore d’électricité », a-t-il précisé. Ce groupe électrogène d’une capacité de près de 200 Kva, sera couplé à l’existant pour prendre en charge la ville.
Amadou 
GUÉGUÉRÉ

Source: L’Essor-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *