Dr Boubou Cissé, Premier ministre à Diéma : ‘’Les travaux de réhabilitation démarrent dans la semaine’’

Du 29 août au 1er septembre 2019, Dr Boubou Cissé a séjourné dans la région de Kayes. Le Chef du gouvernement a constaté l’état de la route Kayes-Bamako et touché du doigt les préoccupations réelles des  populations afin d’y apporter les réponses les plus urgentes   conformément à la volonté du Président de la République.

 

Le Premier ministre était accompagné des ministres des Transports et de la Mobilité urbaine, Ibrahim Abdoul Ly, de l’Equipement et des Infrastructures, Traoré Seynabou Diop et de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Alpha Bah. A chaque étape, le Premier ministre s’est entretenu avec les forces vives et a procédé à la remise de vivres.

A Kolokani, première étape de ce périple, Dr Boubou Cissé et sa délégation ont rendu une visite au chef du village. Lui souhaitant la bienvenue, le porte-parole des notabilités, Moussa Traoré, a soumis au Premier ministre plusieurs doléances dont, évidemment, la réhabilitation de l’axe Kati-Didiéni ainsi que le renforcement de la sécurité. Au nom du chef de village, il a accompagné le chef du gouvernement avec des bénédictions pour la réussite de sa mission.

« Le plus important est le bien- être de la population»

A Diéma, le locataire de la Primature a également commencé par rendre visite aux notabilités avant de rencontrer les forces vives du cercle. Le président du conseil de cercle de Diéma, le président du conseil local de la jeunesse et le maire adjoint ont tous salué la démarche du Premier ministre de venir les écouter et prendre en compte leurs doléances. Notamment la réhabilitation de l’axe routier Didiéni-Diéma à laquelle, ils souhaitent une solution urgente.

Le chef du Gouvernement les a remerciés de la qualité de leur accueil avant d’annoncer la bonne nouvelle : « Lorsqu’il nous a appelé aux affaires, le président de la République nous a placé sa confiance. II nous a dit qu’il a deux soucis, dont le plus important est le bien-être de la population…. et que nous prenions les dispositions afin que cela puisse être amélioré dans les meilleurs délais : pour assurer leur sécurité mais aussi voir les problèmes de développement et répondre aux préoccupations les plus urgentes.

On ne peut pas répondre au bien-être de la population si on ne va pas vers cette population là pour entendre leurs préoccupations les plus importantes et les plus urgentes. C’est ça qui me motive dans les déplacements que je suis en train de faire. Et, évidemment, cela a coïncidé avec ce qui s’est passé comme manifestations relativement à la route de Kati-Didiéni….

…Les dispositions avaient été prises pour que les travaux puissent démarrer dans les meilleurs délais, mais avec ce qu’on a vu aujourd’hui et les risques que les uns et les autres courent sur cette route très dégradée, nous n’avons pas d’autres choix que d’avancer les travaux dans les délais les plus courts possible. Les travaux de réhabilitation débuteront dès la semaine prochaine et les dispositions seront prises dans les heures à venir pour que l’entreprise puisse être mobilisée sur le site dès la semaine prochaine et réaliser un entretien lourd sur les 160 km. Ce qui va permettre dans les cinq, six mois à venir, une circulation fluide sur une route de qualité et ensuite les travaux pourraient continuer sur les deux autres années à venir,  délai d’exécution des travaux », a-t-il dit.

Après Diéma, le Premier ministre et sa suite ont mis le cap sur Nioro du Sahel. Dans la salle du conseil de cercle, le Chef de Gouvernement a tenu le 30 août dans la matinée ,une rencontre très fructueuse avec les Forces vives.

Le maire de la commune urbaine de Nioro, Bouna Bathily, le Président de l’Association des municipalités du Mali à Nioro, Bakary Cissé, la présidente de la CAFO du cercle, Fatoumata Nimaga et le président du Conseil local de la jeunesse, Cheickna Coulibaly, se sont tous réjouis de la visite du Premier ministre. Ils ont attiré l’attention du Chef du gouvernement sur les préoccupations et difficultés qui assaillent le cercle.

En guise de réponse, Dr Boubou Cissé a assuré que leurs préoccupations seront prises en charge dans les meilleurs délais « La construction de la route Sandaré-Nioro, qui fait partie des doléances de la population, est déjà prise en compte dans le programme des projets prioritaires communs des pays du G5 Sahel. Le financement de la route a été trouvé. Nous allons procéder au processus de sélection de l’entreprise qui fera les travaux. Mais il faudra être patient, car cela se fera avec les pays G5 Sahel », a souligné Dr Boubou Cissé.

Le Chef du gouvernement s’est également exprimé sur la nécessité pour les populations de s’approprier le Dialogue Politique Inclusif, « l’initiative politique la plus importante au Mali depuis 1991 ». Il les a appelés à s’investir dans sa réussite.

« Le Gouvernement travaille à la recherche d’investissements pour développer le

 trafic voyageur »

Dans l’après-midi du 30 août, le Premier ministre et sa délégation sont arrivés dans la capitale des rails pour clôturer la deuxième étape de ce périple où le Gouverneur, Mahamadou Zoumana Sidibé, leur a souhaité la bienvenue. Dans leurs interventions respectives, le président du conseil régional de Kayes, le président du regroupement des mouvements, associations, syndicats et population,  le président du conseil régional de la jeunesse et la présidente du collectif des femmes de Kayes, ont interpellé le Chef du gouvernement sur les préoccupations les plus urgentes de la région. Il s’agit de l’état désastreux de la route Bamako Kayes Diboli, l’arrêt du trafic ferroviaire et l’absence du trafic aérien.

Dr Boubou Cisséa rassuré la population kayesienne que l’Etat prendra toutes les mesures dans les délais les plus courts pour engager des travaux de construction ou de rénovation des routes RN3 et RN4. Il lui a également donné l’assurance de la mise en service très prochainement des différents aéroports. « Le Gouvernement travaille à la recherche d’investissement pour développer le trafic voyageur à partir de l’aéroport Dag-Dag de Kayes ». A Kayes comme à Nioro du Sahel, le Premier ministre a remis 50 tonnes de vivres au nom du Président de la République et du gouvernement.

Bintou Diarra…… envoyée spéciale à Kayes 

Source : Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *