Distribution de l’eau potable: la SOMAGEP annonce de belles perspectives

Les administrateurs de la Société malienne de gestion de l’eau potable étaient réunis, hier jeudi pour la 22e session du Conseil d’administration de ladite société. À l’ordre du jour de ces travaux, l’analyse du rapport d’activités de l’exercice écoulé 2018, l’examen et l’approbation des états financiers de l’exercice 2018.

 

L’ouverture des travaux était présidée par le président du conseil d’administration, le Pr Younouss Hamèye Dicko, en présence du directeur général, Boubacar Kane.

Selon le PCA, le Chiffre d’affaires de la société pour l’année 2018 s’élève à 27,260 milliards de francs CFA contre 25,208 milliards de francs CFA en année 2017, soit une augmentation de 8,14%. Quant au total des produits d’exploitation à la fin décembre 2018 est, ils sont évalués à 33,176 milliards de francs CFA contre 29,298 milliards francs CFA à la fin de décembre 2017, soit une augmentation de 13,23%. Cet écart s’explique, entre autres, selon le PC, par la hausse du chiffre d’affaires et surtout des subventions accordées par l’État malien et la coopération allemande, respectivement à hauteur de 4,5 milliards de francs CFA et 574 millions de francs CFA.

Le total des charges opérationnelles de la SOMAGEP à fin décembre 2018 est de 29,525 milliards de francs CFA contre 28,675 milliards de francs CFA en 2017, soit une augmentation de 2,96%, s’est réjoui Younouss Hamèye Dicko.

Il se dégage ainsi un résultat d’exploitation de 57,15 millions de francs CFA contre -975,66 millions de francs à la même période en 2017, soit une augmentation de 1,033 milliards de francs CFA, a-t-il indiqué.

Comme annoncé l’année dernière, Younouss Hamèye Dicko a fait savoir que la SOMAGEP SA, en 2018, a enregistré une avancée majeure dans la mise en œuvre du Programme présidentiel d’urgence sociale (PPUS) avec l’intégration de soixante nouveaux centres dans le périmètre d’affermage, permettant ainsi à 21 155 nouveaux abonnés diversement répartis sur le territoire national de bénéficier d’un service de qualité à moindres coûts.

« À Bamako, d’importants efforts ont été consentis dans la planification et l’exécution d’actions visant à relever les défis liés à la mise en service de la nouvelle station de traitement et de pompage de Kabala, effective, depuis le 22 mai 2019 au grand bonheur des populations. Ledit projet permettra de faciliter l’accès des populations à l’eau potable avec la réalisation de 100 000 branchements sociaux dans la capitale et ses environs, a annoncé le PCA.

Dans les centres de l’intérieur, il a informé également que 6 979 branchements sociaux ont été réalisés dans les villes de Kayes ; Sikasso, Koutiala, Kati, Koro, Bankass, Niono et Dioro.

Par Sidi Dao

Source : Info-Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *