Direction Générale de l’ASECNA: Mohamed Moussa succède à Amadou Ousmane Guitteye

A l’issue de la 60ème réunion extraordinaire du comité des ministres, tenue, le vendredi 11 novembre dernier à l’hôtel Radisson Blu, sous la présidence du Premier ministre, Modibo Keïta, le nigérien Mohamed Moussa a été désigné directeur général de l’ASECNA. A ce poste, il succède à notre compatriote, Amadou Ousmane Guitteye qui a dirigé l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) de janvier 2011 à nos jours. Son bilan a été salué par l’ensemble des pays membres de l’ASECNA à travers la voix du président du comité des ministres de l’organisation, Alain Edgard Mebe N’Go’o, ministre des Transports du Cameroun.

ibrahim-boubacar-keita-ibk-mohamed-moussa-directeur-general-asecna-visite

 Le vendredi 11 novembre dernier, l’hôtel Radisson Blu, a servi de cadre pour les travaux de la 60ème réunion extraordinaire du comité des ministres de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). Une rencontre présidée par le Premier ministre, Modibo Keïta, avec au menu un seul point inscrit à l’ordre du jour : la désignation d’un nouveau directeur en remplacement du directeur sortant, notre compatriote, Amadou Ousmane Guitteye, dont le mandat prendra fin en janvier 2017.

A la place de ce dernier, le comité des ministres de l’ASECNA, présidé par le ministre camerounais des Transports, Alain Edgard Mebe N’Go’o, a porté son dévolu sur le nigérien Mohamed Moussa au poste de directeur général pour un mandat de quatre (04) ans renouvelable une fois.

Un choix qui, selon le président du Comité des ministres de l’ASECNA, Alain Edgard MEBE N’Go’o, a été fait sur la base de principes très rigoureux. Et ce dit-il, avec pour objectif de doter l’Agence d’un directeur général pétri de compétences et de solides capacités managériales pour renforcer et pérenniser cette institution.

« Nous nous sommes donnés le temps nécessaires pour examiner avec la plus grande rigueur les dossiers de candidature soumis à notre appréciation. Cet examen des dossiers a été suivi de l’exposé de chaque candidat » a précisé le président du comité des ministres de l’ASECNA, Alain Edgard MEBE N’Go’o. Qui ajoute qu’à chacune des étapes du processus de sélection, le profil professionnel, les capacités de management, la vision et l’ambition de chaque postulant ont été auscultés avec beaucoup de soin.

C’est sur la base de ces principes que le nigérien, Mohamed Moussa a été désigné Directeur Général de l’ASECNA. Parmi les prétendants à ce poste figuraient les candidats de trois autres pays. A savoir le Gabon, le Tchad et le Togo.

Ingénieur de l’aviation civile, M. Mohamed Moussa a fait presque toute sa carrière au sein de l’ASECNA où il a occupé d’importants postes de responsabilité.

Ancien ministre de l’Intérieur et des Transports, il fut Directeur des Ressources Humaines (DRH), Chef du Département Maintenance de l’ASECNA.

L’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) est un établissement public à caractère international créé en 1959. Elle a pour mission de fournir des services de circulation aérienne sur un espace de 16,1 millions de km2. Ses Etats membres, au nombre de 18, sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, les Comores, le Congo, la Côte-D’ivoire, la France, le Gabon, la Guinée -Bissau, la Guinée Equatoriale, Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

En outre, l’ASECNA développe des capacités liées au management des aéroports, aux études et réalisation d’infrastructures aéronautiques, à la maintenance des équipements aéronautiques, à la calibration des instruments d’aide à la navigation aérienne et à la formation aux métiers de l’aviation civile.

Selon le président du comité des ministres de l’ASECNA, Alain Edgard MEBE N’Go’o, depuis 2011, la structure a investi plus de 140 milliards FCFA dans ses centres opérationnels en vue de renforcer ses performances et garantir la sécurité de la navigation aérienne.

Les grandes réalisations de l’ASECNA au Mali

Durant les cinq dernières années, l’ASECNA a entrepris de grandes réalisations au Mali. Au nombre desquelles, la construction du Centre Délégué d’Information de Vol (CDIV) de Bamako et sa mise en service avec des moyens de contrôle de dernière génération et de surveillance radar, l’acquisition de nouveaux véhicules de sécurité incendie pour les aéroports de Bamako, Tombouctou, Kayes et Sikasso, la réhabilitation du bloc technique et la construction de logements d’astreinte pour le personnel de l’aéroport de Mopti.

A Gao après les évènements malheureux de 2012, l’ASECNA a procédé au remplacement de l’ensemble des équipements et effectué des travaux divers. Ainsi qu’au renouvellement d’équipements d’aide à la navigation aérienne et d’installations de communication et d’exploitation de la navigation aérienne à Kayes, Nioro et Sikasso.

Lassina NIANGALYSource: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *