Développement industriel : Le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim à BATEX-CI, SOFACOH SA et MASEDA Industrie

Le ministre du Développement industriel s’est imprégné  des difficultés rencontrées par ces trois unités de transformation de coton

Conformément à sa mission de donner un nouvel élan au secteur industriel malien, le ministre en charge du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, s’est rendu successivement le lundi 18 décembre dernier, dans l’après-midi, dans trois unités de textiles. Il s’agit de l’unité  de production du textile de la société BATEX-CI SAU, de la Société de fabrication de coton hydrophile (SOFACOH SA), toutes deux implantées dans la zone industrielle de Sotuba et de l’unité de production de la société MASEDA Industries, sis à Sokorodji en commune VI du District de Bamako.

Le ministre voulait ainsi s’imprégner des difficultés rencontrées par ces unités, en vue de crée un cadre de concertation avec leurs responsables, afin de trouver une solution durable aux difficultés qui entravent le développement de ce secteur textile. Si on sait que le Mali occupe la 2ème place des pays producteurs de coton en Afrique de l’Ouest, mais que notre pays transforme seulement que 2% de sa production sur place. Ce constat a poussé le ministre à effectuer le déplacement dans ces unités de textiles qui traversent d’énormes difficultés aujourd’hui.

Les installations de BATEX-CI ont constitué la première étape de la visite du ministre et sa délégation. Cette unité de production du textile intégré a commencé ses activités (filature, tissage, impression) en 2005. Bâtie sur une superficie de près de 8 hectares, ses investissements réalisés s’élèvent à plus de huit milliards de FCFA. La société emploie 450 permanents et temporaires. Présentement, elle transforme 4500 tonnes de coton par an.

Deuxième étape de la visite : La Société de fabrication de coton hydrophile (SOFACOH SA) a également commencé ses activités en 2005. Bâtie sur une superficie de plus d’un (1) ha, ses investissements s’élèvent  à 750 millions de FCFA. Elle emploie 20 permanents et 10 temporaires et a une capacité de production de 5000 tonnes par an. Mais présentement, l’entreprise ne produit que 750 tonnes par an.

La Société MASEDA Industries a constitué la troisième étape de la visite ministérielle. Cette unité de transformation de coton a commencé ses activités en 2009. Bâtie sur une superficie de 5000m2, ses investissements réalisés s’élèvent à 3 milliards de FCFA. Elle emploie de 20 permanents et 22 temporaires. L’unité à une capacité de production de 1500 tonnes par an, mais présentement l’entreprise ne produit que 400 tonnes à cause de la non satisfaction de l’usine en coton fibre.

Toutes ces informations ont été données lors de la visite dans ses trois unités de textile par ses premiers responsables. Ils ont aussi saisi l’occasion pour attirer l’attention du ministre sur quelques difficultés auxquelles leurs sociétés sont confrontées. Ils ont cité, entre autres, la concurrence déloyale, le coût d’électricité, le défaut de quantité sur la fibre de coton, le manque du personnel qualifié, l’absence d’une banque d’investissement au Mali.

Après avoir fait le tour des installations de ces trois unités textiles, le ministre a dit prendre bonne note. Il s’est engagé à rencontrer très prochainement les responsables des unités qui opèrent dans le secteur de textiles, afin de voir avec comment booster très rapidement ledit secteur.

Notons que ces unités visitées par le ministre Mohamed Aly Ag et sa délégation ont toutes à un contrat de performance avec l’Etat où chaque partie s’engageant à respecter ses engagements.

AMTouré

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *