Des altermondialistes dénoncent l’imposture de l’aide internationale au Mali

L’aide internationale au Mali est une « supercherie », ont dénoncé les altermondialistes du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-monde (CAD-Mali) dans une déclaration publiée mardi à la veille d’une réunion de suivi des donateurs pour le Mali, qui s’ouvre ce mercredi à Bruxelles.

drapeau Mali

 

La réunion, à laquelle assistera le Premier ministre malien Oumar Tatam Ly, vise à faire le point de l’état d’exécution des promesses d’aide de 3,2 milliards d’euros annoncées en mai par la communauté internationale.

Plutôt que d’aide, il s’agit de « prêts » dont les conditions d’octroi au Mali violent la souveraineté et le droit au développement du peuple malien, ont réagi les altermondialistes de CAD-Mali dans leur déclaration.

Ils ont dénoncé un effet d’annonce en assurant que les 3,2 milliards d’euros d’aide promise à la conférence des donateurs de mai à Bruxelles incluaient des montants qui avaient été préalablement annoncés.

En plus, il y a le risque que l’essentiel des futurs fonds ne soient utilisés pour la promotion des entreprises étrangères partenaires des donateurs, s’est inquiétée la coalition d’organisations de la société civile.

Le mouvement a aussi dénoncé les conditionnalités du dernier programme avec le Fonds monétaire international (FMI) qui engagerait le gouvernement à faire du remboursement de la dette extérieure une « priorité absolue ».

Pour pouvoir rembourser cette dette extérieure, le gouvernement doit notamment améliorer le climat des affaires, autrement dit privatiser, libéraliser les secteurs stratégiques comme l’Eau, l’Energie, a expliqué CAD-Mali.

Il en résulte que l’aide internationale promise au Mali est une « imposture qui vise à maintenir le pays dans l’esclavage de la dette », a conclu le mouvement altermondialiste.

source : apanews

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *