DÉGRADATION DES ROUTES : « Je me réserve le droit d’interpeller la ministre Traoré Seinab Diop » dixit le député Ousmane Kouyaté

Alors que le réseau routier est décrié , l’élu de Kolokani revient à la charge , lui qui avait pourtant prévenu 5 mois plus tôt !

Indiquant avoir été du côté de Kati  pour suivre les travaux (re) lancés , Ousmane Kouyaté ,  dit donner du répit à la ministre en charge des infrastructures. Le député du Beledougou a indiqué regretter cette situation car il craignait ce qui se passe maintenant . C’est pourquoi depuis le mois d’Avril, il avait convié Mme Traoré Seinab Diop à la barre parlementaire. Elle avait même bénéficié de l’appui du Président de l’Assemblée nationale pour se tirer d’affaire.

La généralisation de la grogne sur les routes de Tombouctou à Menaka sans oublier Gao puis Bougouni est une suite logique. L’honorable Kouyaté indique que le peuple n’a pas été entendu et le malaise était général. Pour lui , cette faillite est due à deux choses : le manque d’entretien routier et de réfection des routes. Des sujets qui méritent investigations afin de savoir ce qui est fait de ses milliards votés annuellement pour leur exécution.

 

C’est dire que le parlementaire de Kolokani entend suivre de très près le respect des accords signés entre le gouvernement et les populations. Il a aussi déclaré qu’il n’est pas exclu qu’il interpelle la ministre restée à son poste malgré le dernier remaniement qui a donné naissance au gouvernement de large ouverture. Pour Ousmane Kouyaté , face à ce genre de désaveu , Mme Traoré Seynab Diop aurait dû rendre le tablier.

Nous n’en sommes pas là mais le député compte bien jouer sa partition et pas que pour la seule localité de Kolokani et environs : il suit ce tout qui se passe dans le pays profond.

Idriss Keita Pour Malizine
Source: Malizine
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *