Crise à Sukala-sa : Vers un heureux dénouement

La crise qui sévit entre la Direction générale de l’unité de production sucrière de Dougabougou (SUKALA-SA) s’achemine désormais vers un dénouement heureux. Bientôt, les travailleurs de cette usine pourront souffler un ouf de soulagement et la crise sera un mauvais souvenir.

sucrerie markala sukala keita groupe

En effet, le Secrétaire général de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), M. Yacouba Katilé, a pris son bâton de commandement afin que les travailleurs de SUKALA-SA puissent entrer en possession de leur droit. C’est pourquoi, il a effectué une visite à la Direction générale afin de discuter avec celle-ci pour trouver une solution à la crise qui secoue l’usine et qui pourrait avoir sa répercussion sur la ville, Dougabougou. Car, il faut pas se leurrer , la ville était sur une poudrière prête à exploser. Au cours de cette visite du premier responsable de la Centrale syndicale, le Directeur général avait choisi la politique de la chaise vide. Informé auparavant, il avait préféré quitter la ville le jour même de l’arrivée du Secrétaire général de l’UNTM. Malgré tout, M. Katilé et sa délégation avaient eu des séances de travail avec les autres membres de l’Administration de SUKALA-SA avant de tenir une Assemblée générale d’informations avec les travailleurs. Une Assemblée générale qui a permis au Secrétaire général d’apaiser la tension avant de promettre aux travailleurs que la Centrale syndicale se battra afin qu’ils puissent entrer en possession de leurs  droits. Ainsi, une fois de retour à Bamako, le Secrétaire général a adressé une correspondance au Ministre de l’Industrie et du Commerce l’informant de la situation qui prévalait actuellement à SUKALA et l’urgence de trouver une solution rapide avant qu’il ne soit trop tard. Ainsi, le vendredi 12 février 2016, s’est ouverte au Ministère de l’Industrie et du Commerce une réunion présidée par le Ministre Abdoul Karim Konaté ” Empé “, entouré pour la circonstance du Secrétaire général du département, du Chef  de Cabinet, M. Tiègoum Boubèye Maïga, du Conseiller Technique, M. Béïdy Haïdara, etc. Aussi, ont pris part à cette rencontre, évidemment la centrale syndicale sous la houlette de son secrétaire général, M. Yacouba Katilé, du comité syndical du SUKALA-SA et de l’Administration de la société conduite par le Directeur général de SUKALA.
Pendant plus de trois heures, le Ministre Abdoul Karim Konaté a écouté toutes les parties, posé des questions d’éclaircissements pour aboutir à la conclusion qui lui semblait plus raisonnable de prendre des mesures de confiance pour décanter la situation. C’est-à-dire, la mise en place d’une commission mixte composée des représentants du ministre, UNTM (centrale), section syndicale UNTM- SUKALA-SA, Administration SUKALA -SA. Car d’après les constats du Ministre Konaté, à y analyser de près, après échanges avec les différentes parties prenantes, il y avait un déficit de communication entre l’administration et les syndicalistes, défenseurs des droits des travailleurs. La première réunion de cette commission est prévue pour ce jeudi 18 février 2016. Il faut noter que l’affaire est pendante devant le conseil d’arbitrage. Cette solution intermédiaire pourrait, au cas où les parties s’entendaient, annuler ce processus. Mais le ministre est optimiste, car il s’est dit capable de mettre fin à ce problème, dans si peu de temps. Cela est à l’intérêt de la coopération Chino-Malienne. Il est à signaler que les retombées de l’usine sont importantes, la Chine a 60% et le Mali 40%. Le Ministre Konaté, faut-il le rappeler, avait fait un tour à SUKALA-SA sur le même problème.

Youssouf SANGARE

 

Source: Le Malien

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *