Coopération Mali-Banque Mondiale : Un objectif commun pour la réduction de la pauvreté

La salle Aoua Kéïta du parlement malien a abrité, le jeudi 20 novembre 2014, la session d’information de la Banque mondiale sur ses activités au Mali à l’assemblée nationale. Les échanges de cette session organisée par la Banque mondiale, ont portées sur beaucoup de sujets dont le portefeuille de la Banque mondiale au Mali qui s’élève à plus de 440 milliards de F Cfa, les projets et programmes financés par la Banque mondiale etc.

Mamadou Tounkara vice président Assemblée nationale malienne Paul Noumba directeur opérations projets Banque mondiale

La cérémonie d’ouverture était présidée par le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Mamadou Tounkara, en présence du directeur des opérations et chargés de projets de la Banque mondiale, Paul Noumba et d’autres personnalités.

«Pour nous il s’agit de poursuivre le dialogue engagé entre la Banque mondiale et les parlementaires sur les défis posés par la pauvreté, les enjeux du développement et sur le rôle des représentants élus des citoyens dans la lutte contre la pauvreté et le partage plus équitable des richesses», c’est par ces mots que le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Mamadou Tounkara a lancé cette session d’information.

Avant d’inviter les députés à réfléchir au rôle des parlementaires, notamment ceux liés aux enjeux de gouvernance et de lutte contre la corruption.

Pour sa part, le directeur des opérations et chargés de projets de la Banque mondiale, Paul Noumba a fait savoir que son institution fera tout pour accompagner le Mali. Mais le développement se fera avec les maliens et les maliennes, a-t-il dit.

A l’en croire, la Banque mondiale regroupe 188 gouvernements dans le monde dont le Mali. «Notre mission est d’éradiquer la pauvreté. Entre 2000 et 2010, on a réussi à réduire la pauvreté au Mali.

Le portefeuille de la Banque mondiale s’élève à plus de 440 milliards de F Cfa en vue de soutenir les projets et programmes de développement dont  le projet pour l’électrification rurale, le projet d’urgence sur les questions d’emplois, le projet de lutte contre les maladies tropicaux et bien d’autres.

La pauvreté au Mali s’élève à 44 %, l’objectif est de réduire à 20 % d’ici 2030», a dit Paul Noumba. A l’en croire, une mission de la Banque mondiale s’effectuera la semaine prochaine au Mali.

Aguibou Sogodogo

Source: Lerepublicainmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.