CONSULTATION NATIONALE SUR LE CREDD 2019-2023 : Cinq axes stratégiques au cœur des échanges

Le nouveau Cadre Stratégique pour la Relance Economique et le Développement Durable (CREDD) 2019-2023 a fait l’objet d’un atelier de validation ce lundi 11 mars à l’Hôtel Laico El Farouk de Bamako. C’était sous la présidence du ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé.

Cet atelier de consultation nationale sur le CREDD 2019-2023, a enregistré la présence du directeur pays de PNUD, Boubacar Koulibaly et du président du Conseil national du patronat malien (CNPM), Mamadou Sinsy Coulibaly.

Selon le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, le CREDD 2019-2023 a pour objectif de consolider les acquis et de relever les défis comme la paix, la sécurité, l’accès équitable aux services sociaux de base, la réduction de la pauvreté et une meilleure gouvernance des affaires publiques. Pour le chef de l’hôtel des Finances du Mali, c’est dans cette optique que le gouvernement du Mali a décidé de préparer une nouvelle stratégie nationale de développement de moyen terme couvrant la période 2019-2023. Mais cette stratégie, a ajouté le ministre Cissé, s’inscrit aussi dans la nouvelle vision de développement à long terme à travers “l’Etude Nationale Prospective Mali 2040”.

Les cinq axes problématiques majeures de développement à identifier par le diagnostic stratégique sont, entre autres, de combler le déficit de la gouvernance, d’amener une exigence forte et un impératif dans la quête pour assurer la paix et la sécurité, de créer les conditions d’une transformation structurelle en vue d’une croissance forte et inclusive. En outre, il s’agit de garantir le développement, un capital humain sain, avec des ressources humaines compétentes à court, moyen et long terme de notre pays et l’axe sur le genre et la jeunesse. Pour sa part, le président du Conseil National du Patronat du Mali, Mamadou Sinsy Coulibaly, a indiqué que les cinq axes seront bâtis autour “d’un Mali bien gouverné, où le mieux vivre ensemble est restauré, la paix consolidée, la sécurité assurée, et où le processus de création de richesse est inclusif et respectueux de l’environnement et dont le capital humain est valorisé au profit notamment des jeunes et des femmes”.

Moribafing Camara

L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *