CONSTRUCTION DE LA ROUTE NIONO-GOMA COURA-TOMBOUCTOU

Dr Boubou Cissé et l’ambassadeur Bart Ouvry ont relancé les travaux, hier

Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé  s’est rendu à Goma Coura pour donner le coup de redémarrage des travaux de construction et de bitumage de la route (Goma Coura-Tombouctou), hier lundi, 25 novembre 2019. Le chef du gouvernement a effectué ce déplacement avec le représentant de l’Union Européenne en présence d’une foule en liesse venue les accueillir.

 

Dans sa politique de grand chantier et de désenclavement, le chef du gouvernement Dr. Boubou Cissé accompagné pour la circonstance du Représentant de l’Union Européenne, l’Ambassadeur Bart Ouvry, le principal partenaire financier pour la construction de cette route, ont procédé hier au lancement officiel du redémarrage des travaux de la route Niono-Goma Coura-Tombouctou.

Pour rappel, le 11 septembre 2019, une mission ministérielle s’était rendue à Tombouctou pour rencontrer les populations qui leur avaient fait part de nombreuses revendications, dont celle relative à l’achèvement des routes.

C’est dans cette optique que le déplacement du Premier ministre à Goma Coura ce lundi, 25 novembre 2019, se situe. Ce déplacement traduit l’attachement du Gouvernement au respect de la parole donnée mais aussi à l’amélioration de la mobilité et la sécurité des personnes et des biens. Il convient aussi de souligner l’importance de la route dans le développement d’un pays.

Cette importante route est financée sur les ressources du 10ème FED (Fonds Européen de Développement), et va désenclaver quatre (04) des cinq (05) cercles de la région à savoir Niafunké, Diré, Goundam, Tombouctou. Il s’agit d’une route qui est distante de 484 km répartis en trois lots que sont : Lot 1 : Goma Coura – Léré : 165 km, Lot 2 : Léré – Niafunké : 121 km et enfin le Lot 3 : Niafunké – Tombouctou : 198 km.

Le redémarrage des travaux de construction annonce la fin des supplices des populations desdites villes qui en souffrent depuis des années de la dégradation et presque même l’inexistence des infrastructures dans cette zone. Il convient aussi de rappeler que les travaux de cette route, lancés sous le président Amadou Toumani Touré n’ont pas été réalisés avant qu’il ne parte du pouvoir. Le redémarrage des travaux donne un nouvel espoir pour les habitants de ces villes qui n’en demandaient pas mieux.

PAR KADOASSO.I

Source : Nouvel Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *