Conseil d’administration du marché centre à poisson: Le budget 2020 se chiffre à 5.736.758.684 F CFA

Les Administrateurs de l’agence de gestion du marché central à poisson ont
tenu, le lundi 17 février 2020, les 8ème et 9ème sessions de son conseil
d’administration. L’objet de cette rencontre annuelle est de faire l’examen des
activités, du budget 2019 et des perspectives pour l’année en cours. C’était
sous la présidence de la directrice générale Mme Diawara Aissata Hamata
Touré, née Lawdy. La présidente Directrice Générale Mme Diawara Aissata
Hamata Touré a relevé les difficultés rencontrées courant 2019. Entre autres,
la faible influence de l’installation des vendeuses de poisson, la panne de
l’usine de fabrique de glace qui a occasionné, un arrêt de travail de 38 jours
d’arrêt.

Le marché constitue le maillon terminal de la chaine de valeur poisson et il est le
niveau indispensable pour la valorisation des produits halieutiques et aquacoles
selon Mme TOURE« Il est nécessaire et indispensable que le marché dans son
fonctionnement assure d’une manière continue une chaine de froid, conformément
aux vœux du Président Ibrahim Boubacar KEITA. Cependant, il est nécessaire que
j’attire votre attention sur le fait que nous risquerons un chaos, car pour atteindre
l’objectif du Marché qui consiste à augmenter la contribution de la Pêche et de
l’Aquaculture à la croissance économique du pays et rendre les produits compétitifs
sur les marchés intérieur et extérieur, il faut que l’État continue à respecter ses
engagements en matière de fourniture d’électricité, jusqu’au démarrage effectif du
marché », a-t-elle rappelé.
Pour atteindre, les objectifs de réduction des pertes post captures, de la contribution
à la satisfaction de l’autosuffisance de la population malienne en matière de poisson
de qualité dans les bonnes conditions d’hygiène et de conservation, la PDG souhaite
l’implication de leur département de tutelle. «Nous sollicitons le département de
tutelle pour la création d’une ligne budgétaire pour la prise en charge de l’électricité
alimentée d’une somme de 110.000.000 F CFA par an-» a affirmé Mme Diawara. Par
ailleurs, elle ajoute qu’il est urgent que l’agence s’attaque aux nécessiteux problèmes
de transfert de ses mareyeurs au sein du marché. C’est la participation des acteurs à
la vie du marché, qui permettra : l’entretien, le fonctionnement et le développement
de la filière poisson ».

Par rapport au budget 2020, il se chiffre à la somme de 5.736.758.684 F CFA et une
situation de trésorerie excédentaire de 22.652.904 F CFA. C’est pourquoi elle a invité
les administrateurs à un examen judicieux des documents qui pour elle permettra
d’atteindre les objectifs de l’agence.
B. COULIBALY

source: lagora
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *