COMMERCE : Total va-t-il plumer les aviculteurs Maliens ?

Total, le géant français des hydrocarbures, a une nouvelle trouvaille pour mieux pénétrer le marché malien. Après l’alcool et divers types de produits industriels, l’entreprise offre désormais des plats de poulet dans les restaurants qui poussent auprès de ses stations d’hydrocarbures. Seule inquiétude, c’est la provenance de ces poulets qui pourraient ne pas venir des fermes avicoles du Mali qui livrent une bataille sans merci contre le poulet surgelé d’Europe.

 

Les responsables de Total Mali doivent expliquer d’où viennent les poulets servis dans leurs restaurants. S’il s’agit du poulet produit hors du Mali, c’est la violation flagrante d’une interdiction formelle de la commercialisation de ce produit venant de l’extérieur du pays. Les importateurs dont les poulets de chair avaient fait l’objet de saisie de la part des autorités maliennes trouveront enfin une aubaine pour contourner l’interdiction.

Il faut rappeler que les poulets servis dans les stations Total sont préparés ; donc difficile de contrôler sa provenance par les non-initiés. Ces poulets font l’objet d’une publicité au moment où la consommation de la chair de volatile prend de l’ascenseur dans la ville de Bamako avec l’approche de la fête du nouvel an. Et malheureusement, Total ne dit rien sur la provenance des poulets en question.

Les aviculteurs maliens ne badinent pas avec la concurrence, surtout lorsqu’elle est considérée comme déloyale. Les ailerons de poulet importés d’Europe ne posent pas en principe des risques sanitaires si le circuit est bien connu. Mais son premier danger est la possibilité de liquider les fermes avicoles du Mali qui produisent à un coût assez élevé pour les besoins des habitants des grandes villes du pays.

Le coût des intrants étant très cher, les producteurs maliens peuvent facilement mettre la clé sous le paillasson si les producteurs d’autres pays envahissaient le marché malien. C’est pour éviter une telle catastrophe que les producteurs et les autorités maliennes ont effectué dans le passé des saisies record des poulets de chair venus de l’étranger dans des containers acheminés au Mali par la route.

Par contre, Total gagnerait en crédibilité si ses restaurants se fournissaient auprès des producteurs maliens dont la plupart est installée à la périphérie de Bamako. Ces volailles n’ont rien à envier aux poulets de chair qui sont produits en Europe. L’une des conditions de réussite des poulets de chair est la vaccination et les traitements de stérilisation des poulaillers avant, pendant et après la production.

La Sirène 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *