COFETL 2018 : Les responsables des opérateurs et fournisseurs de services de télécommunications de l’UEMOA au rendez-vous de Bamako

La 9ème Conférence des opérateurs et fournisseurs de services de télécommunications des Etats membres de l’UEMOA (COFTEL) se tient du 20 au 21 juin 2018 à l’hôtel Laïco de Bamako. L’ouverture des travaux a été effectuée hier par le représentant du ministre de l’Economie numérique et de la Communication en présence des membres de l’espace monétaire.

Les responsables des opérateurs et fournisseurs de services de télécommunications de l’Uemoa sont réunis à Bamako pour participer à la 9ème  COFTEL dont les thèmes sont : l’intérêt des objets (IoT) et les modalités d’application de Free Roaming.

Instituée par les ministres en charge des technologies  de l’information et des communications dans l’espace Uemoa le 2 décembre 2005, la COFTEL a pour mission : de servir de cadre de concertation et coopération aux opérateurs et fournisseurs de services de télécommunications de l’espace ; de défendre leurs intérêts communs ; de promouvoir le développement des TIC et d’établir des relations avec les autorités gouvernementales, administratives, civiles et professionnelles au sein de l’espace.

Durant deux jours, les acteurs du secteur des TIC vont réfléchir sur les perspectives d’un environnement réglementaire et législatif propice à la fourniture des services de communications, à  un réseau régional conforme à l’état de l’art et disponible en vue d’une utilisation de masse des services de communications au sein de l’Uemoa.

Comme souligné par Mamadou Moustapha Barro, le  représentant résident de la Commission de l’Uemoa à Bamako, la  Cedeao et l’Uemoa  accordent une grande importance  à l’application du Règlement C/REG 21/12/17 portant  sur l’itinérance sur les réseaux de communications mobiles ouverts au public à l’intérieur de l’espace Cedeao au bénéfice des populations pour une plus large utilisation de ce service.

Et Face aux différentes mutations annoncées dans les domaines du transport et de l’Internet des objets (IoT) au Moyen orient et en Afrique,  les Etats de l’Uemoa doivent s’atteler à trouver des pistes,  se renforcer et  s’engager dans la dynamique de la transition des télécommunications et des TIC vers le Numérique.

Le Directeur adjoint  d’Orange Mali, représentant Alassane Diène, président sortant de la COFTEL lors de son intervention a mis l’accent sur la nécessité de renforcer ledit secteur tout en rappelant les acquis déjà enregistrés dans le domaine  au sein de la communauté.

Le représentant du ministre de l’Economie numérique et de la télécommunication, Cheick Oumar Maïga,  a profité de la tribune pour remercier Orange Mali pour ses efforts en vue de réduire la fracture numérique au Mali.

Khadydiatou SANOGO

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *