Bientôt une centrale d’achat unique pour les marchés publics maliens

Le principe d’une centrale d’achat unique pour les marchés publics au Mali est acquis. Les modalités pratiques restent à définir. Une étude est en cours. Le gouvernement malien souhaite redoubler de vigilance dans la lutte contre la corruption, la délinquance financière dans l’administration et l’utilisation des ressources publiques.

ibrahim-boubacar-keita-ibk-president-malien-issiaka-sidibe-assemblee-nationale-modibo-keita-pm-premier-ministre-chef-gouvernement

Le prix d’achat d’un véhicule gonflé de 43%, des commandes fictives de rames de papiers pour ensuite se mettre dans la poche de l’argent avec une fausse facture… Le gouvernement malien veut lutter contre la corruption dans l’administration. C’est pourquoi la création d’une centrale d’achat unique est annoncée. A terme, dans le public, on aura l’instrument le plus efficace dans la lutte contre la délinquance financière et la corruption lors des passations de marchés.

Fini donc bientôt la vie en rose pour les individus qui se faisaient d’énormes bénéfices sur le dos de l’Etat. Toutes les administrations publiques à terme auront le même traitement. Concrètement, toutes les commandes des ministères, des services publics par exemple, se feront par le biais de cette centrale d’achat avec lancements réguliers et transparents d’appels d’offres. Le contrôle y sera, dit-on, régulier et rigoureux.

Les « Messieurs » ou « Mesdames 10% » auront bientôt du souci à se faire. Selon une source proche du dossier, si le projet fonctionne comme prévu, ce sont plusieurs milliards de francs CFA d’économies que fera l’Etat malien chaque année.

Source : RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ORTM en direct